THE FLATLINERS + THE SNIPS @ LA PIAULE

Par: Isa / 08 mars 2010

22 Février 2010 - Grâce à l’initiative de KickFlip Production (Booking dans la région de Drummondville et de Rimouski) il m’a été possible d’assister au spectacle de THE FLATLINERS et THE SNIPS qui étaient tous deux de passage à Drummondville le 22 février dernier. C’était la dernière date présentée au Québec pour leur tournée de la côte est. Pour soutenir le tout, Kickflip a fait appel à THE HUNTERS venant tout droit de Québec et NEVER HIT AGAIN et SCREAM OUT originaire de Drummondville.

C’est devant environ 50 personnes que THE HUNTERS ont craché leur punk/ska avec toute leur trippe. Malgré leurs petits problèmes au niveau sonore, ils ont tout de même excellé dans l’ardue tâche de réchauffer la salle. Toujours aussi solide côté performance, ils gravissent les échelons de la maturité à chaque fois que j’ai la chance de les voir. Ils ont été super efficace avec leur cover de Sabotage des fameux BEASTIE BOYS et leur composition Sing out! qui sont maintenant deux de leurs incontournables. Les gens présent avaient tous l’air du même avis que moi; ils ont donné un excellent show!

De leur côté la formation locale NEVER HIT AGAIN a carrément saccagé la place avec leur punk/hardcore qui n’a absolument pas à envier qui que ce soit. Leur style, un amalgame de A WILHELM SCREAM et de BELVEDERE, est frappant et a donné le ton à la soirée. C’était facile de voir que ces derniers sont expérimentés au niveau musical et s’en était d’une évidence même dès les premiers accords. Ils ont eux aussi joués quelques reprises dont It’s My Job To Keep Punk Rock Elite de NOFX qui a été très bien interprétée et Bohemian Rapsodhy de QUEEN. Celle-ci ne m’a pas du tout impressionné, je l’ai trouvé tiède en comparaison au reste du set qui m’avait tout simplement époustouflé. Peut-être y a-t’il des classiques intouchables qui sont parfois meilleurs sous leur version originale, qui sait? En général, très belle prestation!

SCREAM OUT et leur infatigable énergie ont déballé leur punk/screamo de façon flamboyante. La jeune formation se démarque par sa volonté et son pouvoir de donner un spectacle mémorable chaque fois qu’ils mettent le pied sur scène. Autant de détermination et de talent est vraiment admirable. Le public était dément et la chimie du chanteur avec ce dernier est marquante. Surprise, surprise, SCREAM OUT est maintenant doté d’un deuxième chanteur. Nouveau membre inclus, ils ont joué deux nouvelles chansons s’avérant inédites. C’est sur l’impression qu’ils ont joué que deux ou trois chansons tellement leur set a passé en un éclair qu’ils ont laissé le public sur une ambiance des plus disjonctée.

Accompagnant leur copain d’Ontario depuis quelques jours et ayant fait le tour de quelques villes sur la côte est, THE SNIPS étaient d’humeur increvable. Débutant avec la nouvelle pièce Blackouts tiré de leur dernier EP portant justement le même nom, ils ont été très bien reçu de la part du public. Ayant fait un 180 degré vers une direction plus punk/rock qu’à leur ancienne habitude, tout cela en changeant de nom (précédemment The Ceremonial Snips) et de chanteur, ils ont simplement mis de côté tout ce qui avait un lien avec le passé de la formation. À mon grand désarroi, puisque j’adorais leur vieux cd, Check Your Audio qui avait une twist originale qui n’était présente dans aucun autre band de ma connaissance. Seulement que des nouvelles chansons ont donc été interprétées mais de façon à me faire oublier carrément l’existence de leur son jadis plus métal. Mettant de côté ce détail, ils ont vraiment cassé la baraque et la salle était satisfaite de ce que les six musiciens avaient à offrir. Pour clôturer le tout, ils ont joué Black Leather Vest, excellente pièce tirée elle aussi de Blackouts.

Comme menu principal, THE FLATLINERS étaient attendus impatiemment. Les problèmes de son récurrents était que peu appréciable mais heureusement ils se sont réglés en cours de route. Mother Teresa Chokeslams The World, tout droit sorti de The Great Awake, a su démarrer leur prestation avec beaucoup d’aplomb. La foule était ravie de voir le groupe jouer dans leur patelin. Ils ont su mixé vieilles chansons à plus récentes dont une qui paraîtra sur leur nouvel album Cavalcade lancé avec Fat Wreck Chords le 13 avril prochain. Celles qui ont su vraiment faire lever la foule étaient This Respirator, Fred’s Got Slacks et possiblement une de leur plus connue à ce jour avec laquelle ils ont terminé leur set régulier, Eulogy. Ils ont fait un rappel à la demande générale qui consistait de This Is Giving Up et Mastering The World’s Smallest Violin. Ces dernières se retrouvent une à la suite de l’autre sur The Great Awake et c’était vraiment une très belle transition qui faisait un clin d’œil à l’album. Si par malheur vous n’avez eu la chance de vous déplacez à Drummondville et avez raté THE FLATLINERS, vous pouvez vous consoler en vous disant qu’ils reviennent bientôt faire un spectacle promouvant la sortie de leur nouveau disque. C’est en fait le 24 avril prochain qu’ils joueront en compagnie de BROADWAY CALLS et de COBRA SKULLS au Underworld et vous feront découvrir le produit de leur dur labeur. Ne les manquez surtout pas cette fois-ci, car ça promet d’être une soirée remarquable!

Le setlist:

1-Mother Teresa Chokeslams The World
2-There's A Problem
3-Meanwhile, In Hell...
4-Public Service Announcement
5-This Respirator
6-...And The World Files For Chapter 11
7-Filthy Habits
8-Fred's Got Slacks
9-Broken Bones
10-These Words Are Bullets
11-July! August! Reno!
12-Scumpunch
13-Nouvelle
14-Quality Television
15-Eulogy

Rappel:

16-This Is Giving Up
17-Mastering The World's Smallest Violin


En savoir plus Lire les commentaires (0)Ajouter un commentaire