TEN SECOND EPIC @ OLYMPIA

Par: Melissa Hetu / 17 octobre 2009

26 Septembre 2009 - Le groupe d’Edmonton TEN SECOND EPIC était de retour à Montréal il y a deux semaines en première partie de SILVERSTEIN à l’Olympia. Leur dernier spectacle en ville remontait à juillet dernier lors du V-Fest. Il n’y a aucun doute que la popularité du groupe à Montréal ne cesse de grandir. Avec l’aide de leurs vidéos en rotation sur MuchMusic et en passant la majeure partie des derniers mois sur la route, le jeune quintet ne chôme pas. Après leur traditionnel souper chez Schwartz, les gars de TEN SECOND EPIC ont enfilé leurs instruments pour un set qui n’a duré que 25 minutes à la grande déception des fans présents dans la salle. C’est malheureusement ce qui arrive quand on se fait mettre sur un spectacle avec cinq ou six autres groupes, à moins d’être en support direct, les groupes en première partie ne peuvent jamais jouer vraiment longtemps. Ils ne sont peut-être pas restés longtemps sur les planches de l’Olympia, mais ça n’a pas empêché le groupe de donner un spectacle énergique du début à la fin comme ils ont l’habitude de faire. Ils ont débuté avec Suck It Up Princess, un hit de leur premier album Count Yourself In et ont enchainé les hits un après l’autre jusqu’à la fin jouant notamment Lifetimes, Count Yourself In, Welcome To Wherever You Are et Every Day, l’extrait qui tourne présentement à la radio avec la jeune chanteuse canadienne LIGHTS. La voix du chanteur Andrew était nettement supérieure à leur spectacle du mois de mai et c’était vraiment impressionnant de voir leur guitariste Daniel jouer avec un doigt cassé. La prestation du groupe fut comme le dit bien l’expression anglophone short and sweet!.


En savoir plus Lire les commentaires (0)Ajouter un commentaire