THE PLANET SMASHERS + THE CREEPSHOW +THE SNIPS @ CLUB SODA

Par: Val / 17 février 2009

13 Février 2009 - Bien naïve, j'étais certaine que je pourrais acheter mon billet le soir du show, jamais j'aurais pensé que le show serait sold out et bien oui. Une chance que j'ai des bons amis prêts à faire des sacrifices pour moi car sinon, j'étais déconfite.

Les PLANET SMASHERS étaient mon groupe préféré jusqu'à y'a pas si longtemps que ça, lorsque leur attitude de on-fait-juste-un-gros-show-payant-par-année-et-tant-pis-pour-la-scène-locale-et-le-support-qu'on-pourrait-apporter a pris le dessus. Mais ils gardent une place privilégiée dans mon coeur et je ne pourrais pas manquer un de leurs – rares - shows parce que je les aime quand même. Oui je leur en veux beaucoup pour être quasi absent après tant d'années à bâtir leur réputation et faire grandir la scène locale ska. C'est probablement en partie grâce à eux que j'ai développé une passion pour le ska et la scène locale mais on est rendu tellement loin de ce que c'était.

Bref, pour revenir au show en tant que tel... Le public était étonnement vraiment enthousiaste à leur arrivée sur scène. Un mélange de jeunes et de vieux (comment les jeunes arrivent à découvrir et écouter et connaître toutes les paroles des PLANET SMASHERS s'ils sont quasi absents?) s'en sont donné à coeur joie du début à la fin. L'expression 'la foule est en délire' a pris tout son sens. Je pense que le public était content d'enfin avoir un vrai show des PLANET plutôt qu'un set de trente minutes. Les PLANET font relativement tout le temps le même set depuis quelques années (Warped, MANU CHAO, etc.) mais je l'ai trouvé meilleur ce soir-là. Je pense même qu'ils ont changé quelques chansons. On a eu droit aux gros tubes et à quelques succès souvenirs tels que Surfin' in Tofino, Missionnary's Downfall, Blind, My Decision, Girlfriend, Raise Your Glass, Pee In The Elevator et quelque chose d'exceptionnel, The 80 Bus. Comme rappel si mon souvenir est bon c'était Super Orgy Porno Party et Sk8 Or Die, que la foule réclamait depuis un bout.

Mis à part la musique, je pourrais dire que Cooper a les cheveux vraiment trop long, que les décors et costumes de Mighty sont pas mal dépassés (l'album est quand même sorti en 2003) et que j'avais du mal à croire qu'ils ont encore fait asseoir tout le monde par terre pendant Surfin' in Tofino. J'ai avalé de travers lorsque Matt a dit quelque chose comme ''ah c'est le 14ième anniversaire de Stomp Records et tous nos amis sont là: SUBB, THE CREEPSHOW, REAL DEAL''... Qu'est-ce qu'ils font de ONE NIGHT BAND, GENERAL RUDIE, THE EXPOS, JAH CUTTA, THE KINGPINS, THE KNOW HOW, JFK & THE CONSPIRATORS et tous les autres qui ont réellement contribué à faire le succès de Stomp et qui sont probablement LES vrais collaborateurs de la réussite de l'étiquette. Ça m'a beaucoup déçue, on dirait qu'ils ont oublié le vrai bon temps où les bands s'auto-supportaient et allaient voir les shows de l'un et de l'autre et travaillaient vraiment tous ensemble alors que là, c'est plutôt chacun pour soi à savoir qui réussira à tirer la couverture le plus de son bord.

Je suis négative, mais pour moi la barre était haute. La musique était bonne et je me suis surprise moi-même à skanker sur mes chansons fétiches (comme My Decision!). Je ne peux que dire qu'ils n'ont rien perdu et savent vraiment donner un bon show, même après pratiquement quinze ans d'existence. Leurs chansons sont exceptionnelles et révolutionnaires et je ne crois pas qu'un autre groupe ska va un jour accomplir ce qu'ils ont accompli dans leur carrière, une bonne part de mérite leur revient et on ne peut pas leur enlever ça. Cependant, d'entendre les pièces instrumentales et de voir la présence des cuivres d'origines (Andrew Lattoni et Scott Russell) m'ont laissé un goût d'amertume dans la bouche avec le souvenir des belles soirées des STOMP ALL-STARS d'autrefois. Je quitte toutefois le spectacle sur une note positive, avec tout le monde qui étaient là ce soir, la scène ska montréalaise est définitivement présente et vivante.


En savoir plus Lire les commentaires (0)Ajouter un commentaire