BEDOUIN SOUNDCLASH @ METROPOLIS

Par: Val / 27 novembre 2008

16 Novembre 2008 - Ça faisait presque qu'un an jour pour jour que BEDOUIN SOUNDCLASH était venu satisfaire le public montréalais lors de leur passage au métropolis le 16 octobre dernier. Moi, j'en ai jamais assez et je les avais également vus à deux autres reprises entre les deux. Sauf que j'ai trouvé que la foule avait nettement changé depuis la dernière fois. J'avais l'impression d'être dans un party de bureau, d'être la seule à ne pas être habillée propre avec des boucles d'oreilles extravagantes (vraiment, c'était le festival des grosses boucles d'oreilles!). Là j'ai quand même remis les choses en perspective. BEDOUIN ont fait vraiment du chemin depuis leurs timides passages à l'X et leur musique est diffusée non seulement sur MusiquePlus, mais sur Cité Rock Détente aussi... Victimes de leur succès, peut-être, mais ils donnent un spectacle exceptionnel à chaque fois et moi je les aime malgré tout. Malheureusement, après avoir vu défiler devant moi une couple de douzaines de gars habillés exactement comme Jay, le chanteur, avec manteau de cuir et chapeau, le spectacle n'était pas à la hauteur de mes attentes.

D'abord, cette fois-ci le décor était beaucoup plus sobre que lors de la tournée qui suivait la sortie de Street Gospels où on avait eu droit aux panneaux avec palmiers avec lesquels jouait l'éclairage et tout un paquet d'effets de scène. En plus, quelque chose qui m'a profondément troublée, c'est la présence de cuivres. Non mais là, ça ne fonctionne pas. Une des qualités immanquable de ce groupe c'est justement qu'à trois ils font une musique complète, parfaite, sans artifice. J'ai trouvé que ça ne collait pas au style, surtout quand les cuivres ont joué les premières notes de Until We Burn In The Sun qui amorçait la soirée. En enchaînant St.Andrews, j'ai trouvé qu'il manquait quelque chose. BEDOUIN c'est habituellement un groupe qui dégage beaucoup et qui rejoint vraiment la foule. Cette fois-ci par contre, je ne le sentais pas. Chacun des membres de la formation avait les traits tirés et j'avais plutôt l'amère sensation que Jay, Pat et Eon faisait juste leur job... Peut-être était-ce l'effet de la foule ''party de bureau'' mais je suis restée un peu sur cette impression là pour le reste du show. Il faut mentionner quand même que BEDOUIN est un de ces groupes qui donnent et reçoivent beaucoup, mais qui a aussi la réputation de pouvoir se couper complètement du public si la réponse n'est pas là. Ce n'était pas vraiment le cas, mais ce n'était clairement pas à la hauteur de leurs moyens. Le monde n'embarquait pas plus qu'il faut, peu de gens dansaient et les autres avaient tous l'air de regarder la télé plutôt que d'être en plein métropolis. Si je devais critiquer le setlist, je déplorerais le fait qu'ils ne jouent pas assez d'extrait de l'incroyable album Root Fire.

Le groupe a malgré tout, été fort généreux avec Montréal en interprétant plus de vingt chansons. Plusieurs classiques tels que Bells Of 59', Nico On The Night Train, Money Worries, Walls Fall Down, mais en plus, ce que j'ai fort apprécié,BEDOUIN SOUNDCLASH a renouvelé en jouant plusieurs reprises entre autres de THE CLASH et même une pièce de RANCID ainsi que la célèbre A Message To You Rudie. J'ai trouvé l'exercice fort intéressant et comme un bonus pour les fans montréalais qui ont vu et revu le band régulièrement depuis les dernières années. Un autre point positif c'est le plaisir d'avoir profité des quelques chansons qu'on entend moins souvent telles que Jeb Rand, Music My Ride, Shadow of a Man, Shelter, Gyasi Went Home pour clore le premier des deux rappels avec Nothing To Say! Le spectacle a pris fin à dix minutes de minuit avec un public qui semblait satisfait. Jay a d'ailleurs remercier chaudement montréal à au moins deux reprises malgré l'accueil plutôt sec. Ils ont pas pu s'empêcher de jouer When The Night Feels My Song ce qui a plus grandement à la foule qui s'en est donné à coeur joie pour chanter les harmonies trop fort dans mes oreilles. En dépit de tout, ce fut une heure et demi de bon spectacle.


En savoir plus Lire les commentaires (0)Ajouter un commentaire