CAPTAIN FINGER + BARRICADE MENTALE + HARD CHARGER @ BAR ST-LAURENT 2

Par: Val / 14 août 2008

2008-08-13 - Cath et moi sommes arrivées de justesse (on se croyait trop tôt) à 21h15 pour voir CAPTAIN FINGER qui étaient déjà sur scène (oups!). Le Bar St-Laurent 2 c'est loin d'être mon endroit préféré, si vous voyez ce que je veux dire... Mais je dois dire que la qualité du son d'hier soir m'a plutôt jettée par terre. C'était clair, pas trop fort, mais précis et je pense que le band y est pour quelque chose. Outre le fait qu'ils sont devenus nos bons amis, CAPTAIN FINGER font de l'excellent punk. Hier soir la ressemblance (sonore et non physique) avec BIG WIG m'a renversée. Il faut dire qu'ils travaillent très fort, ils font énormément de spectacles depuis quelques mois. Dans leur autobus jaune, ils ont sillonné les routes du Québec et de l'Ontario, et continuent de le faire. Donc, beaucoup d'expérience dans leurs baggages et ça paraît. Ils sont énergiques, musicalement c'est complet. Les chansons sont bien construites avec du punch du début à la fin. Leur matériel est diversifié mais leur style est clair, quelques riffs ska par-ci par-là mais c'est définitivement le punk mélodique qui ressort. Nick fait de l'excellent travail au micro. Il a une voix parfaite pour leur genre et il l'exploite bien.

Je suis plutôt difficile sur le punk, il y a beaucoup de choses qui se font et ce n'est pas toujours facile de se démarquer du reste quand on est un band local dans le genre. Ce n'est pas pour flatter leur égo (et Cath va être d'accord avec moi car elle est tout aussi difficile, sinon plus), mais CAPTAIN FINGER se démarquent nettement de la masse. Ils sont promus à un grand avenir selon moi car, du talent, ils en ont à renvendre. Le défi sera certainement d'arriver à persévérer malgré les hauts et les bas de la scène montréalaise et québécoise. Le groupe prépare tranquilement l'enregistrement d'un album et, d'ici-là, vous pourrez les voir (ou comme nous, revoir) CAPTAIN FINGER au Petit Campus le 27 août avec TAKE THE BOYS, les ontariens THE GOOD TIMES et la formation locale PICKSEID, qui lance d'ailleurs un tout nouvel EP. C'est donc un rendez-vous.

Je ne vous en dis pas plus, vous comprendrez qu'on n'est pas restées pour voir les autres groupes. Non, ce n'est pas tout à fait vrai, on s'est quand même payées une Molson Dry (une chance qu'elle était froide) question de passer à travers l'agression de BARRICADE MENTALE. Sans commentaires.


En savoir plus Lire les commentaires (0)Ajouter un commentaire