Cyanfiction (25 janvier 2006)



Nous avons eu l’occasion de discuter avec l’excellente formation de St-Jean-Sur-Richelieu CYANFICTION à propos de qui s’en venait pour le groupe. Une conversation très intéressante qui vous gardera sans aucun doute accroché jusqu’à la dernière ligne.

JULIEN - En guise d’introduction, on vous demanderait de vous présenter s’il vous plaît. (Nom et rôle dans le groupe).

CYANFICTION - Julien - Guitare, Alex - Guitare, Simon – Bass, J-S – Clavier, Bob - Voix

JULIEN - Vous venez tout juste de signer avec Final Records. Est-ce un soulagement d’être maintenant associé à une compagnie de disques?

CYANFICTION - Nous avons été indépendant durant un bon moment, mais c’était plus un choix de groupe puisqu’on voulait prendre notre temps. Finalement, quand le groupe a pris un peu plus d’ampleur, on désirait faire les choses le mieux possible et l’aide d’un label nous semblait de plus en plus indispensable. Notre association avec Final s’est fait assez naturellement et oui, dans un sens, cette association est un soulagement.

JULIEN - Comment est la relation entre vous et le label?

CYANFICTION - Elle est très bonne jusqu’à maintenant. On commence à peine à collaborer, mais nous sommes confiants. De plus, des membres du band ont déjà été sur ce label avec d’autres groupes. On connaît la manière de travailler de Fred, et de plus ces nouveaux projets et sa vision de la scène nous intéresse.

JULIEN - Vous allez lancer Flesh And Circuits avec Final le 7 février prochain et l’album sera maintenant distribué partout en magasin. Avez-vous hâte de voir votre album sur les tablettes?

CYANFICTION - Ouais ! Nous en avons vendu près de sept cent en shows, c’est beaucoup… beaucoup plus qu’on aurait pensé, nous avons donc hâte de voir ce que ça pourra apporter au band. Présentement, nos disques sont très peu disponibles…nous recevons plusieurs e-mails chaque semaine à ce sujet de gens qui aimeraient se le procurer. On pourra enfin les servir !

JULIEN - J’ai lu sur votre site internet que vous avez quand même vendu quelques centaines de copies de l’album de façon indépendante. C’est quoi votre secret?

CYANFICTION - Ouais ! Bien comme je disais plus haut, près de 700 copies….Je pense que comme band, nous avons fait le choix d’être plus structuré, de se donner une façon de fonctionner et des objectifs. Nous avons aussi eu la chance d’avoir une équipe pour la gestion (Productions Anonyme). Nous avons aussi fait plusieurs spectacles et plusieurs échanges avec d’autres groupes ou compagnies... La meilleure façon de vendre des disques est de rester le plus naturel et le plus cool possible en ce qui me concerne !

JULIEN - Vous vous démarquez des autres groupes, en autre, avec la présence d’un clavier. Comment cet élément influence-il votre musique?

CYANFICTION - Je pense que c’est dans la façon de composer, le clavier donne une profondeur à notre musique, une base plus solide. On va chercher des tonalités aussi peut-être plus originales si on peut dire. Ça nous a aussi souvent permis de jouer sur des gammes différentes, d’être plus varié et d’avoir un éventail beaucoup plus large de possibilités.

JULIEN - Quelles ont été vos principales influences pour l’enregistrement de Flesh And Circuits?

CYANFICTION - Chaque membre du band écoute des groupes complètements différents, mais je crois que le point de ralliement du groupe a été THRICE. On aime tous la musique lourde et on écoute aussi tous beaucoup de musique électronique. Plusieurs membres du band écoute du hardcore et du indie rock, ce qui explique le mélange. THE WEAKERTHANS est un autre band qu’on aime beaucoup…Chaque membre du band à son style et on peut facilement l’entendre sur le disque, puisque nos riffs sont très souvent différents et le piano très classique. Nos influences sont larges et le band évolue encore beaucoup. Le prochain disque sera probablement différent parce qu’on prend de la maturité, et je pense que ça va paraître….

JULIEN - Comment s’est faite votre association avec DELSON DRIVE et FLORENCE pour le Roll-Over Tour?

CYANFICTION - On avait fait les mêmes constats par rapport aux besoins des groupes locaux et aux lacunes de la scène locale. Nous avons décidé de nous unir pour mettre ensemble nos ressources et élaborer un plan de tournée pour promouvoir nos projets. Nous avons fait des meetings et quelques shows ensemble pour se donner une idée de comment on aimerait que ça fonctionne, et nous allons jouer ensemble cet hiver et au printemps. On se connaissait déjà aussi un peu tous à cause de projets personnel de certains membres de ces bands, comme Productions Anonyme ou Idle & Glory Clothing, ou nos anciens bands quand nous étions plus jeunes…Je parle surtout pour CYANFICTION.Nous sommes un peu plus jeune que les membres des autres bands et je me souviens avoir déjà vu leur ancien band en show. Il y a aussi évidemment le fait que nous faisions partie des groupes qui faisaient pas mal parler d’eux présentement au Québec.

JULIEN - Réussissez-vous à combiner la tournée avec travail ou études?

CYANFICTION - Oui, mais on doit avouer que nous ne pouvons pas mettre autant d’énergie sur notre band que quand nous avions 17-18 ans…En plus, nous sommes six alors parfois nous rejoindre est assez compliqué, mais on y arrive, simplement parce que nous aimons jouer de la musique ensemble. Pour te dresser un portrait global, il y a des membres au Cégep et à l’Université. Tous dans des écoles différentes, donc des horaires différents et d’autres sont sur le marché du travail. Ceux qui sont à l’école travaillent aussi, certains ont des compagnies. On a nos vies personnelles en plus, les loyers à payer!!! . Il y a toujours une façon de s’arranger.

JULIEN - Comment est la réaction du public à travers la grande province fasse à cette tournée?

CYANFICTION - Très positive, les bookers nous écrivent de partout et les dates se bookent très rapidement et nous en sommes content. Nous avons joué à St-Bruno et Victoriaville pour tester le tour et les deux fois c’était plein. C’est hyper stimulant.

JULIEN - Quelles chansons aimez-vous particulièrement jouer live?

CYANFICTION - Je pense qu’on aime tous beaucoup jouer What’s Left et Western Calendar (nouvelle), elles sont très énergiques !

JULIEN - Je parlais avec Martin de NEW FIST il y a quelques semaines et il me disait que la scène à St-Jean-Sur-Richelieu était toujours florissante. Qu’en pensez-vous?

CYANFICTION - Héhé, bon la c’est certain que si tu poses cette question à moi, je vais te répondre que oui car j’y place beaucoup d’énergie via Productions Anonyme, mais sérieusement, oui la scène est extraordinaire ici, les musiciens ont beaucoup de talents et les plus jeunes m’impressionnent beaucoup. Il y a une quantité de groupes incroyables ici, et des groupes de qualité! Nous avons eu de bons modèles qui avaient fixé les standards très hauts. La chimie semble aussi très bonne entre les groupes et les gens s’entraident beaucoup plus qu’autrefois.

JULIEN - Avez-vous des exemples de bands de cette région qu’on devrait surveiller de près?

CYANFICTION - Le nouveau band des anciens JAYMIE. Je sais que Fred, l’ex chanteur de CAPITAINE RÉVOLTE se part aussi un nouveau groupe présentement. O LINEA sont incroyablement solide et SUBB reviennent avec un nouveau disque bientôt. Il y a aussi toute la nouvelle génération de bands.

JULIEN - Personnellement, qu’est ce que le fait de jouer avec CYANFICTION vous apporte?

CYANFICTION - Je ne peux pas répondre pour les autres, mais personnellement je sais que ça me permet de me défouler énormément (jam), de rencontrer pleins de personnes supers intéressantes et de voyager à travers le Québec. Socialement c’est vraiment cool parce que c’est un milieu dans lequel tu rencontres plein de gens qui ont plein de choses passionnantes à rencontrer. C’est toujours cool de jouer avec des bands qui ont un gros bout de fait !

JULIEN - Est-ce que vous pensez déjà à l’enregistrement d’un autre album? Si oui, avez-vous déjà quelques chansons d’écrites?

CYANFICTION - Ouais, nous avons des chansons d’écrites et plusieurs en cours d’écriture mais on ne sait pas quand on va pouvoir ré-enregistrer pour l’instant (nos horaires), donc on se concentre encore sur le E.P. Après le tour, on prend une pause de shows pour composer et pour nos projets personnels puisque certains ont des voyages de prévus etc.

JULIEN - Est-ce qu’on peut s’attendre à voir CYANFICTION en tournée durant l’année 2006?

CYANFICTION - Oui, sur le Roll Over Tour (une tournée de Week End). Ensuite, probablement à l’automne 06.

JULIEN - Où vous voyez-vous dans cinq ans?

CYANFICTION - Pour ce qui est du band, nous sommes dans une phase de transition. Je dirais alors que c’est très dur à dire, mais c’est certain que la musique fera toujours partie de nos vies.

JULIEN - En terminant, je vous cède la parole si vous voulez adresser quelques mots à votre public.

CYANFICTION - Simplement merci, nous vivons des expériences complètements malades grâce à vous. Il n’y a pas de façon d’expliquer ça….

Merci à CYANFICTION pour avoir répondu à toutes nos questions et aussi à Fred de Final Records sans qui cet entretien n’aurait été possible.



En savoir plus Entrevues les plus récentesLire les commentaires (0)Ajouter un commentaire