Crane (04 novembre 2005)



Voici un entretien avec Marc, chanteur et guitariste de CRANE. Le band est originaire de Québec et nous honorera de sa présence lors de notre party de Noël le 3 décembre à l’Academy! Histoire de vous familiariser un peu avec le groupe, on vous conseille tous de vous procurer leur excellent album The Fall of Time paru sur Freedumb Records au printemps dernier.

[CATH] Tout d’abord, pour ceux qui l’ignorent, qui est CRANE? Pourriez-vous nous faire un petit historique du groupe depuis ses débuts?

[MARC] Un petit historique expliquant cinq ans de dur labeur c’est pas facile. Disons seulement que c’est depuis un peu moins d’une dizaine d’années qu’on baigne dans le milieu et qu’en 1999 on s’est ramassés ensemble. On a formé CRANE pour ensuite enregistrer un petit démo de quatre tounes afin de faire de la promo sur le net. Ensuite on s’est mit à jouer partout, tout allait sur des roulettes comme on dit. On a décidé d’enregistrer un EP de sept tounes, A Feeling Is Dead. Nous avons attendu ensuite presque trois ans pour finalement sortir l’album The Fall Of Time en mars dernier.

[CATH] Quelles sont vos influences musicales?

[MARC] C’est une question relativement dure à répondre directement. Nous avons tous nos influences primaires mais pas de la à les énumérer en détail. Chaque gars du groupe écoute de la musique différente des autres et en même temps… tout se rapproche dans la même veine donc pour nos influences, je dirais tout ce qui tourne autour du rock. Que ce soit punk old school, rock, emo, hard core ou whatever. Tous styles confondus.

[CATH] Certains (ou tous?) d’entre vous ont déjà fait parti d’autres groupes avant de former CRANE; qu’est-ce qui vous a donné le goût de partir ce groupe?

[MARC] Probablement la même motivation qui amène les bands à se former. L’envie d’aller un peu plus loin.

[CATH] Vous avez récemment perdu deux de vos membres – qu’est-ce qui explique leur départ? Et les nouveaux, d’où ils sortent? Ça roule comment jusqu’à maintenant?

[MARC] Le départ de Rick (Drum) et Bob (bass) est survenu un peu prématurément mais c’était depuis longtemps discuté entre nous quatre. Rick ne ressentait plus le même désir et intérêt pour la musique qu’auparavant et désirait tranquillement passer à autre chose. Bob avait toujours la même passion mais suite à une bousculade d’événements il devenait de moins en moins facile pour lui de s’investir à cent pour cent dans le band. Finalement, le départ des gars fût une décision prise ensemble, pour l’intérêt du band et le tout s’est passé dans le respect selon moi. Nous sommes encore et toujours les même bons amis.
Pour les nouveaux gars, Ladies & Gentlemen, please welcome « Seb et Ben Côté »! hehe! Tous deux frères de sang malgré leur non-ressemblance. Anciens membres fondateurs d’Overthrow, ces deux brillants musiciens partagent leur passion depuis environs dix ans et on une tonne d’énergie et de volonté refoulée alors ça devrait faire mal. Hehe! Les anciennes tounes sont ready et nous sommes déjà à la composition de nouveau matériel.

[CATH] Ça fait un bout que votre site web a pas été updaté – qu’est-ce qui se passe??

[MARC] Le fameux site qui ne vient pas à bout d’être fini et à jour! Nous attendions de prendre des photos avec les nouveaux gars et le tout va être updaté d’ici deux semaines max!

[CATH] Vous aviez sorti un démo, A Feeling Is Dead, en 2003, peu de temps après le cd promo de quatre chansons. Le premier « véritable » enregistrement d’un groupe est toujours un pas très important. À ce moment-là, étiez-vous satisfait de votre démo?

[MARC] Pour ma part je suis un éternel insatisfait, donc pas la bonne personne pour répondre. Mais en gros, je dirais qu’on trouvait le tout pas trop pire pour un démo en 2000.

[CATH] Quel genre d’aspirations/buts vous étiez vous fixé à ce moment-là? Et aujourd’hui, est-ce que votre vision du band a changé?

[MARC] Le but d’un band tourne généralement autour de l’avancement. Les seules choses qui changent avec le temps c’est la conscience du milieu dans lequel tu te trouves. Quand on commençait, on pensait aller jouer sur Mars devant trois millions de personnes en 2002! Maintenant on espère plutôt avoir une bonne continuité. Faire un prochain album solide et tourner le plus possible.

[CATH] Votre premier long jeu, The Fall Of Time, est paru au début avril. Ça a apparemment été toute une épreuve que de passer à travers l’enregistrement de A à Z, entraînant plusieurs délais par rapport à la parution/distribution du produit final. Pourriez-vous nous raconter un peu ce qui est arrivé?

[MARC] Tout raconter ça prendrait sûrement tout l’espace que tu as pour l’hébergement de ton site web mais disons seulement que ce fut une histoire de deux semaine de pré-production à Québec, un mois et demi d’enregistrement en se promenant entre Toronto et Mont-Tremblant, pour ensuite faire façe à des délais interminables pour le mixing et le mastering

[CATH] Est-ce qu’il y a il une anecdote/explication par rapport au titre de l’album?

[MARC] Pas directement… Par contre, si on prend en considération les cinq mois de retard encourus pour la sortie de l’album…. on peu faire un lien assez intéressant! Hehe!

[CATH] Si l’expérience était à recommencer, feriez-vous quoi que ce soit différemment?

[MARC] Faudrait pas regretter le passé… et disons que nous avons appris énormément dans tout ça. Nous avons compris des tonnes de choses qui devraient nous aider dans les prochaines étapes du band. Mais pour l’enregistrement du prochain album, la simplicité sera de mise. Aucune date de sortie ne sera annoncée trop longtemps d’avance… Nous ne ferons probablement pas appel à un producteur vu la complexité de tout ça et la perte immense d’intégralité et d’originalité que ceci peu engendrer! Et nous serons définitivement présent tout au long du processus contrairement au dernier album ou nous n’avons pu être présent au mixing et au mastering. Disons seulement que de trop gros projets apportent souvent de trop grosses attentes ce qui engendre souvent de trop grosses déceptions!

[CATH] Comment en êtes-vous arrivés à vous associer avec Freedumb Records?

[MARC] Simple suite d’événements je dirais. Mike (Freedumb Records) est un ami de très longue date alors quand est venu le temps d’enregistrer The Fall Of Time nous avons discuté et avons décidé de travailler ensemble.

[CATH] Êtes-vous satisfaits de votre partenariat jusqu’à maintenant?

[MARC] Certainement! Mike est un gars qui peut paraître bizarre mais quand on le connaît bien, c’est un vrai champion! Hehe!

[CATH] Vous avez fait la tournée avec BREAK THE SILENCE quand ils étaient au Québec au printemps – est-ce que c’était une bonne tournée? Vous vous êtes promenés où exactement? Où est-ce qu’il y a le meilleur crowd au Québec??

[MARC] La tournée était tout simplement malade!!!! Dans tous les sens du mot! Hehe! Nous avons fait une vingtaine de dates divisées entre le Québec et l’Ontario. Pour le meilleur crowd, c’est très dur à juger si on prend en considération que plus que la moitié des dates étaient en semaine. Une ville peut être super moche la semaine et quand la fin de semaine arrive… le monde vire fou! Hehe! Mais en général, le tour fut une expérience sans contredit et nous avons développé une amitié solide avec des gars absolument génials!

[CATH] Vous avez en la chance de jouer avec plusieurs gros bands – est-ce qu’il y a un spectacle ou une tournée qui est plus mémorable qu’un autre?

[MARC] Encore ici je dois dire BREAK THE SILENCE la tournée. Non pas pour la grosseur des shows mais pour le fun qu’on y a eu!

[CATH] Vous avez joué au Warped Tour cet été à Québec – c’était comment comme expérience? Qu’est-ce que vous pensez du Warped Tour en général? Trouvez-vous que ça a changé pas mal comparé à quand ça a commencé?

[MARC] Jouer au Warped était un super belle expérience en tant que tel. C’est tout de même un des plus beau événements pour promouvoir l’industrie underground de la musique et faire découvrir des nouveaux bands! Effectivement le Vans a changé pas mal avec les années mais bon… j’imagine que dans leur marketing, s’ils veulent rentrer dans leur argent, ils n’ont pas le choix de suivre un peu la tendance. Dommage, mais un peu logique.

[CATH] Comment va la scène à Québec de nos jours? Est-ce qu’il y a des nouveaux bands auxquels on devrait porter plus d’attention?

[MARC] Étant loin d’être des gourous de la scène, je ne pense pas qu’on puisse se permettre dire comment est la scène à Qc. Une scène locale c’est bien dur à juger quand tu es dans un band car tu pars avec un parti pris! Si personne vient dans tes shows, que tu ne vends pas de merch et que tout le monde te bitch sur les critiques… C’est certain que tu diras pas « Ho my God la scène c’est la meilleure aux monde!! ». Je pense que c’est différent pour tout le monde anyway. Dans notre cas je dirais que la scène de Qc est en général assez cool, les gens son sévères et c’est justement ça que ça prend!

[CATH] Planifiez-vous faire d’autres shows à Montréal bientôt?

[MARC] Le 3 décembre a l’Academy et sûrement d’autres très bientôt, vérifiez notre site et notre profile MySpace. Le 14 janvier a Ste-Martine aussi (a côté de Chateauguay). Et bien sur le Polarfest le 10 décembre!

[CATH] Qu’est-ce qu’il y dans vos plans immédiats et à long terme?

[MARC] Nous avons passé les deux derniers mois à travailler sur l’intégralité des anciennes tounes avec les nouveaux membre afin de continuer à promouvoir l’album The Fall Of Time au maximum. Mais comme j’ai mentionné plus haut, nous sommes déjà à la composition de nouveau matériel. Donc d’ici environ six mois, nous voulons sortir un EP ou bien un split afin de remettre les pendules à l’heure. On peut s’attendre à quelque chose de bien différent et beaucoup moins épuré. Plus rapide, plus mélodique et plus énergique. Un grand retour aux sources quoi! Hehe!

Merci à Marc d’avoir pris le temps de répondre à nos questions et à Mike de Freedumb Records pour avoir rendue cette entrevue possible.



En savoir plus Entrevues les plus récentesLire les commentaires (0)Ajouter un commentaire