The Generators - The Winter Of Discontent (SOS Records)


Auteur: Dave (12 février 2007)
En magasin le: 08 août 2006
Cote: 8.5/10

Écouter l'album A Winter Of Discontent, c'est un peu comme retrouver un amour perdu. Je dirais même plus que l'album a le don de nous mettre en confiance et de nous séduire. Notre corps se relaxe, notre esprit se met à vagabonder au son des guitares électriques. Étrange sensation n'est-ce pas? Cela vient peut-être de l'expérience des membres (qui comprend des ex-membres de SCHLEPROCK); ou peut-être est-ce le soleil de Californie qui ressort de ce CD? Quoi qu'il en soit, la musique des GENERATORS est des plus intéressantes en ces temps de musique fabriquée. Le punk rock moderne se mêle à des influences rock'n'roll et des mélodies ficelées avec délicatesse. La nostalgie et la spontanéité de Lost In Translation sont touchantes et les guitares collent aux paroles en totale symbiose. Mais commençons par le commencement.

La première pièce de l'album, Walking Away, commence en force avec un duo de batterie et de guitare des plus solides et déterminé. Le refrain offre un beau contraste avec son coeur plus doux. La chanson repart par la suite sur les chapeaux de roue et s'emballe de plus belle. On retrouve un air de sagesse qui vient de leurs influences rock'n'roll et qui appuie la voix de Doug Dagger. Cette dernière n'a pas la richesse ni la profondeur de Mike Ness mais la comparaison est intéressante. On poursuit avec la très percutante Here I Go, pièce plus proche du street punk. Encore une fois, le plaisir et l'énergie que dégagent cette pièce me surprennent: ce n'est pas long qu'on commence à taper du pied et à fredonner les paroles du refrain. Certaines pièces comme Who Is Going To Save The World, Crawling On Top et Room With A View donnent un peu plus dans la douceur et manquent quelque peu de tonus à mon goût. Leur saveur est plus fade que les premières pièces et on a hâte à la pièce que je décrivais plus haut, Lost In Translation.

La musique de GENERATORS en est une qui inspire. Relisez le début de cette critique et vous verrez son effet sur moi! Son caractère, son attitude et son charme naturel font de ces douze pièces un excellent album punk rock dans le pur sens du terme. Forts de leur expérience avec les grands de ce monde, Doug et Doosky nous livrent ici un autre produit de qualité. Cela fait maintenant près de dix ans que THE GENERATORS se donne en spectacle. Il est grand temps qu'il monte dans votre lecteur CD!

+: Punk-rock solide et convaincant avec un air rétro
-: Quelques pièces un peu plus molles qui ne collent pas toujours à la recette

Pour fans de: BAD RELIGION, SOCIAL DISTORTION

En savoir plusCritiques les plus récentesLire les commentaires (0)Ajouter un commentaire