Gym Class Heroes - The Papercut Chronicles (Fueled By Ramen)


Auteur: J-P (07 mai 2007)
En magasin le: 22 février 2005
Cote: 9/10

Certains aiment le rap, certains n’aiment pas. Pour ceux qui aiment, il y en a qui affectionnent plus particulièrement le rap intelligent et qui sort de l’ordinaire. Du rap instrumental avec de bons accords musicaux et comportant de bonnes paroles, ça existe… Alors attachez-vous bien mes amis puisque: “Ladies And Gentlemen, I give you the Papercut Chronicles. Et oui, c’est exactement le cas de GYM CLASS HEROES, un groupe rap/indie/powerpop/instrumental provenant directement de la ville de Geneva dans l’état de New York qui nous produit un petit bijou tout frais tout chaud se nommant The Papercut Chronicles.

Comme l’a si bien dit Travis McCoy, le chanteur de la formation, lors de leur passage à Montréal dans le cadre de leur tournée nord-américaine pour l’album The Papercut Chronicles : “We are the real G Unit!” . En effet, GYM CLASS HEROES n’est pas un autre groupe de rap qui ne fait que réutiliser les mêmes rythmes encore et encore… Les riffs ont été très bien travaillés, tant au niveau de la batterie et de la basse qu’au niveau de la mélodie pour la guitare et la voix. Pour ce qui est des paroles, et bien on est tout à fait à l’opposé des groupes qui ne font que parler d’eux-mêmes, de pot, de putes et d’argent. En fait, les paroles parlent de la société en général, des multiples relations que l’on peut avoir avec quelqu’un, et ce, généralement parsemé d’humour. Dès le début de cette œuvre, on est complètement charmé par la pièce Papercut. La mélodie de la guitare + l’agencement de la batterie avec la basse + la voix de McCoy = wow. En fait, plusieurs des chansons sont de la même veine que Papercut sur ce disque, alors si vous aimez celle-ci, vous aimerez le disque en entier.

Si l’on regarde le parcours de GCH, on constate assez rapidement qu’ils ont fait majoritairement des spectacles avec des bands de style punk-rock (STREELTLIGHT MANIFESTO, RX BANDITS, MIDTOWN, FALL OUT BOY, THE ACADEMY IS) et ont également participé a des festivals tels que le Vans Warped, le SXSW et le Bamboozle. C’est d’ailleurs Pete Wentz, le bassiste de FALL OUT BOY, qui remarqua le band il y a déjà de ça quelque temps… On remarque cet intérêt pour la scène punk-rock dans la chanson Taxi Driver, où l’on trouve une tonne de jeux de mots avec des noms de groupes punk rock. Un peu plus loin, on retrouve deux pièces plutôt instrumentales : Graduation Day et Apollo 3-1-5 qui représentent deux magnifiques compositions comportant un peu de vocale basé principalement sur de longs crescendos d’intensité fait par les musiciens. En spectacle, ils se servent de ce genre d’interlude pour terminer leur spectacle ou bien pour passer d’une chanson à l’autre. Bref, le mélange des chansons rap avec des pièces un peu plus instrumentales est vraiment réussi!

Sinon, on retrouve également sur le disque de petites pauses comportant juste de la voix (style freestyle), un remixe de Papercut et également pour finir, la chanson à succès Cupid’s Chokehold. Cette chanson démontre très bien que GYM CLASS HEROES ne se gène pas pour traiter de sujets différents des groupes de rap conventionnels, comme l’amour par exemple. La production de cet album est excellente, les chansons sonnent bien, la cohésion de l’œuvre en général est réussite et le dessin de la pochette est vraiment sympathique.

+: Instrumentation élaborée et efficace, la qualité des paroles et les collaborations.
-: Honnêtement, pas vraiment de négatif.

Pour les fans de: JURASSIC 5, THE ROOTS, N.E.R.D.



En savoir plusCritiques les plus récentesLire les commentaires (0)Ajouter un commentaire