Thirteen Senses - The Invitation (Universal Records)


Auteur: PUNKMEUP (13 août 2005)
En magasin le: 27 septembre 2004
Cote: 5/10

Avertissement : ce n’est pas du tout punk rock. Ce n’est pas emo non plus. C’est indie rock sur les bords, mais c’est surtout du pop. On est plus proche des Doves, Verve et de Coldplay que de Straylight Run ou Elliott Smith. À première écoute, ça me rappelle davantage ce que j’entends à la radio quand je vais à l’épicerie qu’autre chose. Mais en écoutant bien, ça a une touche de tristesse et de sincérité qui transperce en quelque sorte le stéréotype. Ce sont onze ballades bourrées de piano et de violons, bercées par la voix délicate et calfeutrée de Will South, parues l’an dernier sur Mercury Records.
Certains éléments trahissent le jeune âge du quatuor britannique, en commençant par le style de la pochette qui se veut simple et emo, mais qui a tout simplement l’air surfait et sec. Effets visuels mis à part, on a l’impression d’écouter une longue, très longue chanson de la première à la dernière note du disque. Tout est vraiment trop homogène – à quelques reprises (comme sur History ou Unidivided), on se donne le faux espoir que ça va peut-être décoller ou se transformer en autre chose, mais on est rapidement déçu, car ça revient toujours à la même affaire. Ce qui prouve que même un bon producteur ne peut pas nécessairement faire des miracles avec des navets. Bien que cet album ne soit pas complètement inécoutable, après plus de cinquante minutes, ça commence à devenir crissement long…

En savoir plusCritiques les plus récentesLire les commentaires (0)Ajouter un commentaire