Vietnam - The Concrete Is Always Greyer On The Other Side Of The Street (Vice Recordings)


Auteur: PUNKMEUP (08 novembre 2004)
En magasin le: 09 novembre 2004
Cote: 9/10

On a décrit Vietnam comme trois gars, leur musique, leur histoire, leur désespoir et leurs rêves. C'est en plein ce que renferme ce EP de 5 chansons, le premier du groupe. L'album commence en douceur avec Too Tired, une pièce qu'on croirait tout droit tirée d'un film de Quentin Tarantino. Elle est langoureuse, douce et possède un cachet vraiment particulier. La voix chaude de Michael Williams cadre à merveille avec ce rock 'n' roll déconstruit. Vient ensuite Makes No Difference, une pièce de plus de 10 minutes qui continue sur la lancée de Too Tired mais qui s'envole brutalement sans avertissement sur des guitares lourdes et solides. Malgré la longueur, aucun des riffs n'est répétitif et on se laisse entraîner sans réserve jusqu'à la fin. Ce qui nous amène à Princess, une chanson rock aux fortes influences de blues qui incorpore plusieurs nouveaux instruments. La meilleure pièce de l'album selon moi. Le disque se termine sur Lullaby, la deuxième plus longue pièce de l'album . Avec ses poussées folkloriques, elle cadre parfaitement avec une soirée à la belle étoile, devant un feu de camp... Vietnam est composé de gars qui adorent la musique, qui ont le feu sacré. On le voit rien qu'à leurs chansons riches et profondes qui durent en moyenne 6 minutes. On est loin de la recette commerciale. Vice Recordings est reconnu pour nous amener des groupes qui sortent de l'ordinaire. Non seulement ce groupe sort-il de l'ordinaire, mais il empoigne le coeur pour nous amener avec lui. Un des groupes à surveiller pour 2005.

En savoir plusCritiques les plus récentesLire les commentaires (0)Ajouter un commentaire