Between The Buried And Me - The Anatomy Of (Victory Records)


Auteur: Fred (26 octobre 2006)
En magasin le: 13 juin 2006
Cote: 8/10

Il faut être un peu téméraire pour faire un album de reprises, car les chances de succès sont extrêmement minces et celles d’avoir l’air idiot, très élevées! Le défi qui doit être relevé est double: l’artiste doit réussir à préserver l’essence de la chanson tout en y ajoutant sa touche personnelle. Pas évident… Alors pourquoi se lancer dans cette aventure casse-cou? Je n’en ai pas la moindre idée. C’est donc avec peu d’attentes que j’ai écouté The Anatomy Of, un album de reprises par un de mes groupes favoris, BETWEEN THE BURIED AND ME.

Comme le titre de l’indique, cet album est ni plus ni moins une introspection du groupe; un genre de documentaire. Le livret, contenant des commentaires des membres de BTBAM sur le choix de chacune des chansons, est essentiel à l’écoute de l’album. Ce qui est intéressant, c’est qu’on découvre les différentes influences du groupe tout en redécouvrant plusieurs pièces et artistes. Sans surprises, on retrouve des influences progressives (PINK FLOYD et KING CRIMSON), métal (METALLICA, PANTERA et SEPULTURA) et hardcore (EARTH CRISIS). De plus, plusieurs membres du groupe ayant grandis dans les années ’90 ont été influencé par le grunge/rock de Seattle comme THE SMASHING PUMPKINS et SOUNDGARDEN. Au micro, Phil Anselmo, Freddie Mercury, Chris Cornell et Mike Patton furent tous des modèles pour le chanteur du groupe, Tommy Rogers.

Les meilleures reprises de l’album sont ces chansons qui représentent bien BTBAM par leur complexité et/ou leur intensité. Leur version de Blackened (METALLICA) est interprétée à la quasi-perfection et rend bien la rapidité et la lourdeur de la chanson et plus de lui donner encore plus de punch (incroyable, mais vrai) et une touche BTBAM avec le clavier. Fire! To begin whipping dance of the dead, Blackened is the end. Leur interprétation de The Day I Tried To Live (SOUNDGARDEN) est très intéressante et met en évidence le grand talent de Tommy qui est capable de tous les styles, de Chris Cornell à celui qu’on connait de BTBAM. Il est tout aussi impressionnant sur Bicycle Race de QUEEN, que le groupe a d’ailleurs joué lors de son passage à Montréal au début octobre. Cependant, malgré ses capacités vocales, je préfère encore Max Cavalera pour hurler War For Territory! Finalement, un autre fait saillant de l’album est leur reprise de la pièce Malpractice de FAITH NO MORE qui nous permet de voir les origines des chansons lourdes et complexes auxquelles BTBAM nous a habitué.

Évidemment, quelques-unes des pièces sont plus banales, mais aucunes ne font honte à l’artiste ou à BTBAM, ce qui est déjà très bien. Par contre, puisque la grande majorité des chansons sont reprises avec brio, on peut dire: mission accomplie! Le groupe n’ira définitivement pas se chercher un nouveau public avec The Anatomy Of, mais il comble les fans qui désirent en apprendre davantage et découvrir ce qui se cache derrière leur musique aussi brutale que sophistiquée.

+: Les motivations pour le choix de chacune des chansons reprises. La découverte des influences du groupe. Blackened, The Day I Tried To Live, Malpractice, Little 15
-: Le groupe a été plus conservateur pour certaines chansons qui sont plus banales.

Pour les fans de: BETWEEN THE BURIED AND ME

En savoir plusCritiques les plus récentesLire les commentaires (0)Ajouter un commentaire