Thrice - The Alchemy Index Vol I/II (Vagrant)


Auteur: Mat. P. (15 novembre 2007)
En magasin le: 16 octobre 2007
Cote: 7.5/10

Et bien voilà, THRICE vient finalement de monter la première marche de leur ambitieux projet. Les membres du groupe nous ont annoncé la sortie de deux albums doubles en un an qui seraient composés de styles complètement différents, nouvelle qui pouvait en réjouir plus d'uns mais laisser les fans de longues dates dans l'inquiétude. Le groupe avait ébahit bien des amateurs avec le dernier album, Vheissu, qui dérogeait grandement des disques antérieurs comme l'excellent The Illusion Of Safety.

L'album est donc arrivé en magasin le 16 octobre dernier et se nomme The Alchemy Index, vol.I & II. Je décerne ici une mention honorable pour l'originalité du concept des deux albums doubles puisqu’ils sont des hommages aux quatre éléments de la nature. Les titres des chansons sont explicitement intégrés dans le concept pour imposer à l'auditeur une ambiance toute aussi calme et cosmique (déjà présente sur Vheissu) que puissante et technique comme avec leurs anciennes compositions. L'album nous offre donc deux facettes : celle plus agressive et post-hardcore sur Fire et celle beaucoup plus zen et calme sur Water. Attention, cela pourrait en dérouter plus d'uns. Ceux qui n'ont donc pas aimé leur dernier album n'aimeront sans doute pas The Alchemy Index, spécialement le disque Water. Il faut littéralement écouter les deux albums à part entière car ils ne se rejoignent pas du tout. Fire est aggressif avec des chansons comme Backdraft tandis que The Messenger frappe avec son refrain viscéral. Water, quant à lui, est beaucoup plus recherché, travaillé et il vous transportera dans un état second. Un disque à écouter dans le noir, de préférence, car les textes sur l'errance, la dérive et les abysses seront accompagnés d'effets mélangeant la noirceur et l'harmonie. THRICE explore un nouveau genre en incorporant aux chansons du deuxième album des effets électroniques pouvant rappeler RADIOHEAD comme sur Digital Sea et Open Water. Conseil pour cette écoute, écouter le au moins cinq fois pour comprendre mon explication et surtout pour l'apprivoiser, mais il faut par contre faire abstraction du passé de ce groupe qui nage maintenant dans un autre monde. En écoutant The Alchemy Index, il ne faut surtout pas s'attendre à des titres rapides dignes de Identity Crisis ou des balades joyeuses comme dans Artist In The Ambulance.

Les chansons sur Fire & Water sont tellement respectueuses des éléments choisis que nous ne pouvons que sourire en pensant au feu dégagé de chansons comme Burn The Fleet ainsi que The Flame Deluge, à l'eau coulante des chansons comme The Whaler et de l'interlude de six minutes de Night Diving. Finalement, après un jugement trop hâtif de ma part, cet album mérite une chance et une appréciation de bien des amateurs que ce soit pour la créativité artistique de THRICE que pour les paroles venant du génie de Dustin Kensrue. Je donne donc à cet album double une note de 7.5 et une étoile d'or pour le concept et le travail musical porté sur les deux disques. Reste maintenant à attendre Earth & Air, non pas avec impatience, mais bien avec une curiosité plus que grandissante.

+: Disques très intéressants à ambiances diverses
-: Difficilement accessible, plusieurs écoutes requises

Pour les fans de: UNDEROATH, EVERY NEW DAY, THE GHOST, THE GHOST OF VERONA.

En savoir plusCritiques les plus récentesLire les commentaires (0)Ajouter un commentaire