GFK - Thanatopolicy (New Horizon Records)


Auteur: Cath B. (24 mai 2007)
En magasin le: 01 janvier 2007
Cote: 8.5/10

Nouveau né d’une digne lignée, Thanatopolicy, sorti en novembre 2006, fait partie des places de choix des grands albums sortis chez New Horizon Records cette année. GFK et ce label, c’est un gage de qualité garanti à tout coup. De plus, GFK est un groupe dont la réputation n’est plus du tout à faire et qui pond des albums qui sont meilleurs de fois en fois. Ils ont forgé leur réputation et ont frayé leur chemin à grands coups de rythmes agressifs, de guitares lourdes, de batterie qui arrache tout, bref, un son qui déchire. Les gars sont toujours agressifs, mais avec un torrent d’émotions qui déferle avec fureur et violence. On y voit de la maturité qui a monté d’un cran, mais qui ne déroge tout de même pas trop de ce à quoi on est habitués de leur part.

Le chant du screamer est profond, déchirant et on sent les émotions, mais sans tomber dans le mélodrame. Les poils des bras et de la nuque m’en deviennent toujours dressés, à chaque écoute tellement que l’album se découvre petit à petit. Même après dix écoutes, il est toujours aussi bon, du début à la fin. Ça donne envie de trasher dans les murs, de tout défoncer à coup de poings, mais ça fait du bien, ça défoule, l’album en tant que tel constitue un excellent exutoire. GFK sont à la hauteur de leur réputation, leurs spectacles sont toujours excellents et ça rappelle les belles années d’or du hardcore et que ce style de musique est toujours vivant, et surtout toujours aussi puissant. Parlant de puissance, il y en a des masses qui se dégagent de l’album. Un son puissant, un jeu d’instruments présent, lourd, rapide, agressif mais savamment réglé au quart de tour. C’est toujours autant un plaisir de se secouer la tête, de se dévisser le coup et de s’arracher la tête en suivant le rythme. Les amateurs déjà conquis par GFK vont apprécier la tangente que suit le groupe depuis quelques années et leur style qui évolue, mais sans trop déroger de ce qui a été fait précédemment. Autre point fort, ils sont québécois et font partie de ces groupes qui deviennent des bêtes et qui percent ailleurs dans le monde, faisant voir que le hardcore du Québec n’a rien à envier aux Américains.

Un excellent achat, qui est fortement recommandé pour les amateurs de hardcore criant, puissant, déchirant, lancé en pleine face sans se soucier que ça fasse mal ou non, mais croyez-moi, ça fait mal! Un album qui n’est que coups de pied au visage et hurlements bestiaux, sans tomber dans la cacophonie inutilement rapide et bruyante. GFK sont dans la scène depuis longtemps, et partis comme ça, leur place dans l’anthologie du hardcore se forge de plus en plus et ils en demeureront les rois pour encore de nombreuses années!

+ : Un des bons achats d’albums hardcore de cette année
- : On ne les voit pas souvent live, et c’est dommage, pare que ce sont des bêtes de scène!

Pour fans de: THE ARCHITECTS, DESPISED ICON, HATEBREED

En savoir plusCritiques les plus récentesLire les commentaires (0)Ajouter un commentaire