Streetlight Manifesto - Streetlight Manifesto (Victory Records)


Auteur: PUNKMEUP (03 septembre 2004)
En magasin le: 04 septembre 2004
Cote: 10/10

Streetlight Manifesto a été ma découverte des années 2000. Grâce à eux, je l’espère, c’est tout le mouvement ska qui pourra reprendre son souffle. À la tête du groupe, on retrouve l’ancien chanteur de Catch 22, à l’époque de leurs beaux jours. Quand j’ai entendu le premier extrait, Numb, j’en suis presque tombé parterre. Un son upbeat à tout casser, une section de cuivre percutantes, une guitares sèche et rapide, de l’attitude à revendre. Le chanteur semble toujours avoir son obscession avec les vols de banque, comme en témoigne les paroles de Numb. Il aborde aussi le désespoir humain, comment aider une personne en dépression majeure et l’espoir d’atteindre les plus grands sommets. Un guide pour la jeunesse d’aujourd’hui. Le titre The Big Sleep, est un peu plus langoureux, et casse le rythme à un certain niveau, mais c’est un défaut mineur pour cet album qui est exceptionnel, dois-je le rappeller. Le ska se mêle au punk de façon simple mais efficace, je me dois de saluer l’excellent production sur cet album. C’est un de ces cd qui vous donne l’envie irrestible de chanter haut et fort, même si vous êtes seuls dans votre chambre et de danser jusqu’à l’épuisement, soit de vous, ou du cd. Ma chanson préférée reste A Better Place, A Better Time, qui commence avec la voix et les cymbales pour ensuite continuer plus frénétiquement avec un groove vraiment spécial et unique. Ce groupe est encore méconnu du public, mais méritrait de recevoir plus d’attention du public. Je luis donne sans verogne 10/10. Si vous achetez l’album et que vous ne l’aimez pas, je vous rembourserai personnellement.

En savoir plusCritiques les plus récentesLire les commentaires (0)Ajouter un commentaire