Bedouin Soundclash - Street Gospels (Side One Dummy Records)


Auteur: Julien (25 septembre 2007)
En magasin le: 21 août 2007
Cote: 8/10

BEDOUIN SOUNDCLASH ne cesse d’épater depuis la sortie de leur premier album Root Fire qui nous offrait un reggae très underground qui a su plaire aux fans du genre. Par la suite, ce fut les nombreuses tournées empilées une par-dessus les autres qui a projeté la formation canadienne vers de plus hauts sommets. Fier de ce franc succès, c’est avec une confiance accrue que le band enregistre ce qui marquera l’album de leur carrière jusqu’à maintenant avec Sounding A Mosaic qui s’est retrouvé immédiatement sur tous les palmarès grâce à la soudaine popularité de la chanson When The Night Feels My Song. En à peine quelques mois, BEDOUIN a passé de petites tournées dans les bars ou dans de petites salles à des tournées majeures qui les amenaient à jouer dans d’énormes salles que ni eux ni leur compagnie de disques auraient pensé un jour remplir. C’est donc avec le vent dans les voiles que le groupe est arrivé en studio pour enregistrer Street Gospels, le troisième album de la formation qui paraît cette fois-ci sous l’excellente étiquette américaine SideOneDummy.

Difficile d’être passé à côté du premier simple Walls Fall Down qui tourne constamment à la radio et à Musique Plus et qui remporte un succès incroyable. C’est donc avec une campagne de promotion efficace et agressive que BEDOUIN nous a présenté avec une grande confiance cet album que l’on peut considérer beaucoup plus accessible que ces précédents. Le groupe a gagné en maturité depuis leurs débuts et cela paraît énormément sur leur style d’écriture qui est devenue du même coup disons le un peu plus pop que dans le passé. Les refrains sont beaucoup plus accrocheurs, le son est mieux travaillé et les voix sonnent comme du béton, ce qui amène du même coup à perdre leur son brute qui donnait à Root Fire et Sounding A Mosaic un petit attrait que j’affectionnais particulièrement. Il est évident que l’on ne peut pas blâmer une formation d’avoir un meilleur budget d’enregistrement et de nous offrir un résultat d’une meilleure qualité sonore, mais pour les fans, c’est toujours un peu décevant de voir cette étape arrivée. Le groupe frappe fort cette fois avec des pièces comme Until We Burn In The Sun, Bells Of 59 et Higher Ground qui vous restent en tête dès la première écoute. Entre ces dernières se faufilent des compositions très originales comme Hush par exemple, une pièce sans musique qui nous offre un parfait exemple que les gars de BEDOUIN possèdent des voix d’enfer. Ils sont talentueux sur presque tous les aspects possibles et ils les exploitent à la perfection, alors comment leur en vouloir d’écrire des chansons accrocheuses qui sauront offrir du bon temps à un public beaucoup plus large?

BEDOUIN SOUNDCLASH vient de se placer les pieds dans les ligues majeures avec Street Gospels se retrouvant partout à la radio ou encore dans les magasins de disques. La formation est maintenant assez forte pour subir la pression médiatique qui vient avec cette publicité, mais c’est souvent un jeu auquel plusieurs formations ont échoué, alors il ne faut pas trop s’enfler la tête trop rapidement!

+ : on a l’impression que chacune des pièces deviendra un énorme succès
- : un son un peu plus accessible que sur leurs albums précédents

Pour fans de : THE SLACKERS, SUBLIME, THE AGGROLITES

En savoir plusCritiques les plus récentesLire les commentaires (0)Ajouter un commentaire