The Living End - State Of Emergency (Adeline Records)


Auteur: Frank (28 décembre 2006)
En magasin le: 11 août 2006
Cote: 7/10

Le groupe australien THE LIVING END a vu son quatrième long-jeu, State Of Emergency, frapper le marché nord-américain cet été grâce à l’aide d’Adeline Records, l’étiquette californienne fondée par Billie Joe Armstrong (GREEN DAY, PINHEAD GUNPOWDER, THE NETWORK). Le groupe s’était fait copain avec GREEN DAY suite à une série de spectacles qu’il avait donné avec eux dans leur pays natal, l’Australie. Avec l’incroyable spectacle que THE LIVING END donne sur scène, il était très évident que quelqu’un accrocherait un jour ou l’autre. Comble de la chance pour le groupe, c’est ni plus ni moins que le groupe le plus populaire de la planète en 2006 qui s’est ouvert l’œil!

La pochette de l’album laisse entrevoir un certain raffinement, tout en affirmant le lien évident avec ses prédécesseurs. Dès la première écoute, l’auditeur averti reconnaît les éléments qui ont fait l’originalité et le succès du trio depuis ses débuts dans les années ’90. Un son qui se veut punk, mais pas trop sale ni facile, renforcé par une imposante contrebasse et les textes intelligents de Chris Cheney couchés sur une trame musicale riche à saveur rockabilly, avec quelques traces de ska et de blues. Tout ce qui doit être présent y est. Cependant, les fans de longue date devront admettre que le groupe se répète un peu par moments, ce qui est compréhensible lorsque l’on considère la qualité des albums précédents. Alors que les chansons plus lentes semblent s’éterniser, certaines comme Long Live The Weekend, Black Cat et Nowhere Town sont des valeurs sûres pour tous les fans de la vieille école et les amateurs d’un genre qu’il conviendrait d’appeler « punkabilly ». Le groupe a d’ailleurs effectué une longue tournée nord-américaine dans les derniers mois, dont les deux étapes l’ont mené à Montréal pour de solides prestations qui auraient mérité un public plus nombreux. THE LIVING END est tout simplement incroyable en spectacle et rend justice aux titres de cet album. On a droit à des solos de batterie totalement incroyables, une énergie que bien peu de groupes peuvent se vanter d’avoir, une interaction avec la foule très intéressante et une musique qui sort de l’ordinaire. Vraiment surprenant!

Bref, une formation qui a déjà une base de fan partout dans le monde, mais qui pourrait encore gagner en popularité sans aucun problème. Les pièces de State Of Emergency ajouteront du piquant à un spectacle déjà rempli d’émotions. Alors si vous aimez bouger et avoir du plaisir en écoutant de la musique, THE LIVING END est votre choix!

+ : un son plutôt rare par les temps qui courent
- : légère redondance par rapport aux derniers albums du groupe

Pour les fans de : STRAY CATS, HORRORPOPS, GREEN DAY, THE PEACOCKS, THE CLASH

En savoir plusCritiques les plus récentesLire les commentaires (0)Ajouter un commentaire