Streetlight Manifesto - Somewhere In The Between (Victory Records)


Auteur: Julien (11 novembre 2007)
En magasin le: 13 novembre 2007
Cote: 9.5/10

Lorsque votre stéréo crache une dose d’intensité présentée par des cuivres intenses, des paroles à en faire frémir plus d’un ainsi qu’un fond musical aussi irrésistible qu’entraînant, vous savez très bien que STREETLIGHT MANIFESTO vient de faire son entrée. Anciennement du groupe CATCH 22, Tomas Kanolky, leader de la formation, et sa bande nous offre un bien beau cadeau avec Somewhere In The Between, la suite très attendue de Everything Goes Numb qui a connu un succès incroyable depuis sa sortie en 2003. La formation du New-Jersey continue donc sur la même lancée avec une galette remplie d’énergie contenant des airs qui sont tout simplement impossibles à éjecter de votre tête après l’écoute ainsi qu’une cohésion entre les cuivres qui vous gardera bien enfoncée dans votre siège.

Voila un point où STREETLIGHT MANIFESTO se démarque de tous les autres dans le domaine du ska. On dirait qu’une magie s’empare de la trompette, du trombone et des saxophones lorsqu’ils se font entendre en chœur, ce qui donne une puissance magistrale à chacune des pièces de l’album. Vous serez franchement impressionnés par leur travail dès la première pièce avec We Will Fall Together, où on assiste à un spectacle flamboyant qui vous est présenté par des musiciens d’expérience s’éclatant dans un studio d’enregistrement. On voit vraiment que le groupe a placé cette optique en avant-plan juste aux côtés des paroles, même si ces dernières sont beaucoup plus sombres que sur leur album précédent. Rien de surprenant puisque le groupe a surmonté le vol de tout leur équipement et biens personnels en tournée non pas une fois, mais bien deux fois dans la dernière année! Cela n‘empêche pourtant pas Somewhere In The Between de frapper la cible de choix comme l’avait fait Everything Goes Numb. On retrouve toujours une musique rapide, très technique, pleine d’énergie qui laisse place au talent de Monsieur Kalnoky et surtout, qui sort grandement de l’ordinaire.

Il est impossible de passer à côté de la question qui tue : est-ce que ce nouvel opus surclasse le précédent? Et bien la réponse est non. Premièrement, leur premier disque était tout simplement parfait, ce qui rend la tâche de le détrôner ma foi très difficile. Aussi, on sent par moments que STREETLIGHT a tourné les coins ronds sur certaines compositions, comme avec la pièce Somewhere In The Between par exemple, ce qui affecte un tantinet le produit final. Enfin, il manque un peu de fougue au niveau des refrains qui nous emportent un peu moins qu’auparavant…mais il faut creuser tout de même très très profond pour mettre la main sur ces petits défauts qui affectent peu l’écoute de ce disque qui vaut certainement la peine d’être ajouté à votre collection musicale.

Une chose est certaine, le ska est en vie et même en pleine effervescence et c’est STREETLIGHT MANIFESTO qui se trouve au premier plan de cette relance qui vient donner un deuxième souffle aux fans de cette musique festive et combien sympathique.

+ : des cuivres qui vous garderont en haleine tout au long de l’écoute
- : les refrains sont peut-être moins intenses que sur leur premier disque, mais ce n’est rien de catastrophique.

Pour fans de : CATCH 22, BANDITS OF THE ACOUSTIC REVOLUTION, ROLLERSTARTER.

En savoir plusCritiques les plus récentesLire les commentaires (0)Ajouter un commentaire