Polar Bear Club - Sometimes Things Just Disappear (Red Leader Records)


Auteur: Math L (30 juin 2008)
En magasin le: 30 juin 2008
Cote: À découvrir usagé

Oui, le POLAR BEAR CLUB est un spa paisible réputé dans notre beau coin de pays des Laurentides, mais c’est aussi un groupe de musique assez crinqué qui n’a rien à voir avec les petits bains tourbillons qui font des bulles ! Ohhh que non ! Après un premier EP intitulé The Redder, The Better, POLAR BEAR CLUB nous présente son premier disque officiel sous l’appellation de Sometimes Things Just Disappear. À la première écoute, rien n’est évident. Il faut une certaine période d’adaptation pour se permettre d’apprécier tout d’abord la voix du chanteur ainsi que cette rogne ou cette impatience que l’album dégage. Par contre, avec un peu de recul, on comprend rapidement que ces gars-là sont peu communs. La pédale dans le fond avec certes, une certaine ressemblance au fil des pièces, PBC nous pousse des bonnes doses d’énergie et de provocation à travers leurs titres. Avec un rythme rappelant parfois le bon vieux BAD RELIGION, nous pouvons aussi retrouver certaines pièces plus lentes et assommantes comme Eat Dinner, Bury The Dog, And Run qui ouvre Sometimes Things Just Disappear et The Bug Parade.

POLAR BEAR CLUB nous propose donc son style musical qui est à la fois prévisible mais tout de même divertissant. En ouverture du disque, on peut sembler incertain du caractère de la voix de Jimmy Stadt, le chanteur du groupe. Mais ce dernier effectue un travail efficace et réussit à nous faire apprécier son groupe sans toutefois nous laisser complètement accroché. Réalisé avec brio par John Naclerio (MY CHEMICAL ROMANCE, ARMOR FOR SLEEP, BRAND NEW, SENSES FAIL), cet album de PBC est franchement à découvrir si vous aimez le genre. Certes, rien de si extraordinaire, rien à vous donner envie de vous défoncer les tympans, mais tout de même, il est important de souligner tout l’effort et le dévouement du groupe qui semble être également une sacré bête de scène selon plusieurs. Bref, nous sommes pas mal loin du petit spa tranquille…

GENRE: Punk Rock Hardcore

POUR FANS DE: ALKALINE TRIO, MARATHON, A WILHELM SCREAM

En savoir plusCritiques les plus récentesLire les commentaires (0)Ajouter un commentaire