Evergreen Terrace - Sincerity Is An Easy Disguise... (Eulogy Recordings)


Auteur: PUNKMEUP (30 juillet 2005)
En magasin le: 21 juin 2005
Cote: 9/10

Pas de reprises cette fois-ci. Après avoir interprété Zero, Dying Degree, The Kids Aren’t Alright et plusieurs autres « à-la-hardcore » (avec brio dois-je l’avouer), Evergreen Terrace nous revient en force avec leur deuxième album complet, Sincerity Is An Easy Disguise In This Business. Depuis la parution de leur premier album, Buried Alive By Time, en 2002, le groupe n’avait pas produit de nouveau matériel alors tous leurs fans attendaient avec impatience ce nouveau CD. Croyez-moi, les fans ne seront pas déçus.

Le groupe a évolué beaucoup tout en gardant ce son unique qui les caractérise; ils ont réussi à peaufiner leur style en restant en dehors de la gigantesque masse de groupes génériques. Le groupe alterne à merveille les puissants breakdowns hardcore, les riffs rapides métal et les refrains plus mélodiques et ce en partie grâce au chanteur Andrew Carey qui a une voix unique, autant pour son cri que sa voix normale. L’album s’amorce en lion avec Dogfight qui a un début qui rappelle un peu leur percutant classique No Donnie, These Men Are Nihilists. Ils enchaînent ensuite avec l’excellente Give ‘Em The Sleeper qui parvient, en 90 secondes, à présenter toutes les facettes du groupe: un départ rapide et agressif, un refrain plus mélodique qui maintient la rapidité et finalement un breakdown qui introduit le rythme plus lent de la fin de la chanson. Le reste de l’album présente autant des chansons courtes, rapides et agressives (Gerald Did What et I Say You He Dead) que d’autres plus longues et mélodiques comme Brave Reality, New Friend Request et The Smell Of Summer.

Dans ce monde où les groupes naissent à un rythme ridicule et n’ont aucune identité, Evergreen Terrace nous apportent un peu de fraîcheur et sont, sans aucun doute, dans les meilleurs de leur style. Fans de métalcore/hardcore, Sincerity Is An Easy Disguise In This Business est un album à avoir.

En savoir plusCritiques les plus récentesLire les commentaires (0)Ajouter un commentaire