Lamb Of God - Sacrament (Sony Music)


Auteur: Fred (23 septembre 2006)
En magasin le: 22 août 2006
Cote: 6.5/10

Je suis un grand fan de LAMB OF GOD; j’ai tous leurs albums et je les ai vu live plusieurs fois. Je pense que c’est un groupe métal très talentueux et des musiciens particulièrement habiles. Ils ont clairement leur place au sommet et forment présentement probablement un des meilleurs groupes métal. Ceci étant dit, Sacrament n’est pas à la hauteur de tout cet encensement et est fort décevant.

Allons-y avec le single, Redneck. Le titre est à l’image de la chanson et du reste de l’album. Un style métal « redneck » que je n’apprécie pas du tout. This is a motherfucking invitation. Ben voyons donc… En l’écoutant je me suis dit: ca y’est, WHITE ZOMBIE fait un retour. Triste. Certains diront que la chanson est accrocheuse, mais dès la première écoute elle m’a agressée et laissait présager le pire. Autant le riff que la voix horrible de Randy, qui me plait habituellement, ont fait apparaitre un air de dégoût sur mon visage. Et le tout se poursuit sur la pièce suivante, Pathetic, qui avait pourtant commencé sur un excellent riff rapide et dynamique. Tout à coup, la voix à la WHITE ZOMBIE revient sur un nouvel air lent et bidon. D’ailleurs, la dernière minute de cette chanson est terrible: l’air joué au ralenti avec la voix en écho au ralenti aussi. Le principal problème de ce CD, c’est qu’il y a toujours quelque chose qui cloche: quand la voix est correcte, on entend un riff métal qu’on a utilisé au moins 1684 fois ou le refrain est poche et gâche le reste. Ou sinon, c’est le contraire, comme dans le cas de Blacken The Cursed Sun où seul le refrain est acceptable. Pour sa part, Foot To The Throat remporte la palme: la voix, le riff et le refrain sont tous mauvais. Le comble, c’est que même la pochette est laide! On dirait qu’il y a eu un problème à l’impression et les couleurs sont mal sorties…

Miraculeusement, deux pièces ont survécues à ce carnage: Walk with Me In Hell et Descending. La première amorce l’album sur une note acceptable, mais ne se serait pas démarquée sur les autres albums. Une bonne intro, un bon riff, une bonne présence du double-bass drum, un solide solo (on en retrouve d’ailleurs quelques-uns sur l’album qui donnent la chance à Willie et Mark de mettre en évidence leur talent) et une finale qui donnaient quand même plus d’espoir que le single. Malheureusement, ça sera la seule note positive à part l’excellente pièce Descending. Un début avec l’air en sourdine et puis voilà la guitare et le double-bass drum qui embarquent à fond. Et s’ajoute ensuite la voix de Randy comme on l’aime: des cris stridents et perçants ainsi que quelques graves grondements. La recette me semble simple, pourquoi ne pas l’avoir employée pour les autres chansons? Mystère.

Le reste de l’album est tout simplement quelconque et me rend complètement indifférent. Je sais que plusieurs gens ont dit beaucoup de bien de cet album, mais après avoir l’écouté abondamment, je n’ai toujours pas compris ce qui les existaient autant. Oui, on sent le talent de ce groupe à plein nez, mais pour moi cet album constitue une déception totale après Ashes Of The Wake (et tous leurs autres albums en fait). Je vois aucunement comment on pourrait me nommer une chanson de Sacrament meilleure que Subtle Arts Of Murder and Persuasion, Black Label, 11th Hour, Vigil, Hourglass, Laid To Rest, etc. Fans de métal/metalcore, vous serez beaucoup mieux avec n’importe lequel de leurs albums précédents ou le dernier UNEARTH, III: In The Eyes of Fire.

+ : La talent des musiciens a sauvé cet album. Descending.
- : La voix de Randy, le côté « redneck » de la musique et que ça ressemble à WHITE ZOMBIE.

Pour les fans de: UNEARTH, SHADOWS FALL, PANTERA ou SLAYER.

En savoir plusCritiques les plus récentesLire les commentaires (0)Ajouter un commentaire