Japanther - Rock N Roll Ice Cream (Menlo Park)


Auteur: Etienne (25 février 2010)
En magasin le: 02 mars 2010
Cote: 9/10

Loin d’être à sa première parution, JAPANTHER se bat encore pour acquérir une notoriété plus répandue. Bon an mal an, le groupe fait son chemin à l’extérieur de New York et commence depuis quelques années à se faire remarquer.

Le duo, initialement reconnu pour être un groupe punk rock, a toujours fait les choses à sa façon. Une basse, une batterie et des trucs pour bidouiller leur son étaient suffisant. Pour ce nouvel effort, les deux gars ont décidé d’ajouter une voix féminine, Anita Sparrows (ex- THE SOVIETTES), et de s’éloigner un peu du punk pour aller vers la pop. Une évolution qui cadre très bien dans le style du groupe. Surtout qu’elle est faite sans sacrifier le côté lo-fi et garage qui est la base des albums de JAPANTHER.

Dès les premiers coups de tambourine de She’s The One, une seule idée vient en tête: faire la fête. C’est simple, entraînant et hautement contagieux. Si ce n’était pas des mélodies, toutes aussi réussies, des chansons suivantes, l’air de la pièce d’ouverture resterait en mémoire de tous ceux qui l’écoutent. L’ajout d’une voix féminine apporte en partie le côté plus pop aux chansons, mais permet également de créer des harmonies vocales qui renforcent l’accroche des pièces.

Du côté des textes, le groupe vogue sur la simplicité de belle façon. Ceux-ci auraient pu rendre l’album ridicule. Avec des sujets comme le surf, les filles et l’étrangeté de la vie (toujours traités d’une façon anodine), un dérapage n’était pas très loin. La formation aura su éviter le piège et offrir des textes sympathiques qui transmettent une joie de vivre.

La production lo-fi rend le tout un peu plus sale, amplifiant ainsi le côté gros fun noir de l’album. Le côté minimaliste de toute la démarche caractérise toujours bien l’approche du duo devenu trio. La présence de multiples échantillonnages s’accorde très bien avec le côté garage et le côté joyeux de l’album.

Rock N’ Roll Ice Cream est un album d’été et léger qui paraît en cette fin d’hiver. La bonne humeur contagieuse et la courte durée de l’album feront en sorte que vous écouterez l’album sans arrêt et que vous y reviendrez chaque fois que vous chercherez à vous égayer.

+: Ultra accrocheur
-: Très court

Chanson préférée: We Don't Give a Fuck

Genre musical: Pop punk, Garage

Pour fans de: CAKE , LE VOLUME ÉTAIT AU MAXIMUM , WEEZER

En savoir plusCritiques les plus récentesLire les commentaires (0)Ajouter un commentaire