Lagwagon - Resolve (Fat Wreck Chords)


Auteur: Julien (31 octobre 2005)
En magasin le: 01 novembre 2005
Cote: 9/10

Disons que j’étais pas mal heureux lorsque je me suis présenté à la poste pour me rendre compte que je venais de recevoir le nouvel album de LAGWAGON, Resolve. Pour tous ceux qui connaîssent le groupe un peu plus en profondeur, il est très surprenant que la formation nous revienne avec un album après seulement deux ans d’absence, et on ne s’en plaindra pas. LAGWAGON est un pilier du punk rock ayant été le premier band a signé avec Fat Wreck Chords en lançant Duh en 1990. Depuis ce temps, le groupe est toujours aussi solide et d’album en album nous réserve toujours leur bonne vieille recette tout en se renouvelant très bien. Resolve se présente toutefois comme étant un album quand même assez différent de leur matériel antérieur.

Mais comment cet album se distingue-t-il des autres? C’est très simple. C’est qu’il y a moins d’un an maintenant, l’ancien batteur du groupe, Derrick Plourde, s’est suicidé tragiquement. Derrick n’était pas un inconnu de la scène puisqu’il a déjà joué avec plusieurs groupes très respectés comme LAGWAGON, MAD CADDIES, THE ATARIS et BAD ASTRONAUT. La formation de Santa Barbara a pris le soudain départ de Plourde très durement et est rentré directement en studio pour enregistrer plusieurs chansons qui sont maintenant devenues Resolve. On y retrouve donc une ambiance très sombre et des paroles touchantes qui nous démontrent que Joey Cape a beaucoup de difficulté à avaler la disparition d’un de ses meilleurs amis. Toutes les chansons parlent, de près ou de loin, de la mort de ce fameux drummer.

Days Of New
Hey Derrick, maybe somehow you’re listening
Today’s mantra is gratitude
You change my life I’m sure you knew
I’ll never forget the words that you said, The life that you lead
I’ll never forget, I’ll never forger, I’ll never forget, I’ll never forget

Cependant, du côté musicale, on se retrouve au pays de LAGWAGON, c’est-à-dire un monde rapide, intense et parsemé de solos de guitare à en faire baver plusieurs. Les gars sont rendus à un point de leur carrière où ils peuvent faire n’importe quoi avec leurs instruments et c’est tout à notre avantage. La cohésion du band est incroyable et nous prouve qu’ils méritent encore leur place en haut de l’échelle. Joey Cape réussi aussi à faire sentir son intérêt pour l’acoustique avec quelques extraits très bien réussi, comme dans Resolve et Sad Astronaut. Seule la chanson cachée est une balade acoustique de long en large et elle est splendide. Bref, des touches que j’ai bien appréciées et qui viennent donner un certain changement dans le son du groupe.

Resolve se démarque donc un peu de ce que LAGWAGON a fait auparavant mais tout en restant dans le ton. Il nous reste plus qu’à attendre que la formation se pointe le nez à Montréal pour nous démontrer qu’elle a encore la capacité de nous impressionner live. Ils ont débutés une tournée avec THE LAWRENCE ARMS au mois de novembre et ont parlés qu’il y aurait quelques dates au Canada, alors soyez certains que si quelque chose se concrétise pour Montréal, vous serez les premiers à le savoir.

En savoir plusCritiques les plus récentesLire les commentaires (0)Ajouter un commentaire