Banner Pilot - Resignation Day (Go-Kart Records)


Auteur: David (26 janvier 2009)
En magasin le: 01 juillet 2008
Cote: 10/10

Est-ce que vous croyez aux coups de foudre? Moi, oui. Et encore plus depuis que j’ai entendu pour la première fois parler du groupe BANNER PILOT. Originaire de Minneapolis, la formation compte deux albums à son actif; tous les deux de vrais bonbons. Nous nous intéresserons ici à leur tout dernier album intitulé Resignation Day paru au mois de juillet dernier sur Go-Kart Records.

Les plus vieux d’entre vous se rappelleront que le label avait lancé en 1997 les albums de WESTON, une formation au punk rock mélodique envoûtant. On pourrait dire que BANNER PILOT descend de ce groupe défunt mais avec plus de mordant. On retrouve en effet un côté sale, non lèché dans la production de cet album (un peu à la manière de DILLINGER FOUR). Cela tend à nous rapprocher des musiciens, à les rendre plus accessibles. Cela met aussi encore plus d’accent sur l’intensité du groupe. Chaque note est jouée avec l’énergie du désespoir, le désir de transmettre un message. Certains groupes arrivent à jouer de leurs instruments comme si ces derniers nous parlaient et donnaient la réplique au chanteur. C’est exactement le sentiment qu’on perçoit en écoutant les pièces de cet album.

Chaque chanson possède sa propre atmosphère. Certaines sont 100% punk (Cut Bait, Empty Your Bottles), certaines ont un petit côté mélancolique (Overwinter, Barker), mais toutes ont quelque chose en commun : un désir de jouer toujours plus fort. La batterie ne prend jamais de pause et on l’entend crier qu’elle n’arrêtera pour personne. Les guitares sont mordantes, rapides et variées. Elles ont un fort côté mélodique qui n’empêche en rien leur rage de s’exprimer. J’aime surtout les pièces Empty Your Bottles, Shell Game et Speed Trap. C’est là que le mélange des sons est le plus intéressant et le plus travaillé. La voix un peu rauque et déchaînée colle excessivement bien aux instruments. Les chorus ne sont pas légions, mais ils arrivent toujours au bon moment pour appuyer l’émotion du moment. Du grand art!

Du côté des paroles, le chanteur utilise beaucoup de références à des endroits de son quotidien et cela nous aide à nous plonger dans son monde. SLAPSTICK et THE SAINTE CATHERINES ont déjà utilisé de telles techniques avec beaucoup de succès. On parle ici beaucoup d’histoires de relation personnelles, de tourments et de faits marquants. Nick, le chanteur, a toutes les marques d’une personne engagée qui vit sa vie à 110% sans toujours savoir où il s’en va. On le suit avec plaisir tout au long de ses questionnements, ses relations amoureuses, ses voyages tant dans le monde que dans sa tête.

Let's get reborn tonight like a phoenix in bar lights.
Burn up, plans don't seem so crazy.
They all look clear through the cloudy beer.
We can rise up and leave this urban ashtray.
Blaze away, and set some fires on Lyndale.
Losing days, if we stay this numb there's no way that we'll fail now.
No one really gets us, no one does; we've smoldered in silence.
Now I'm yelling at the approaching skyline
'cause the routine don't make sense.
Listen to Kerouac; he's talking to us.
Pack up your bags, if we don't run we'll rust.
Take me away with you.
Yeah take me down; can't move until I get kicked around.
Front porch, empty bottles, your hiccups; toast to new days.
Simpatico don't wake me up.



Sans être le Messie incarné, BANNER PILOT est l’incarnation de tout ce que j’aime dans le punk rock. De l’intensité, de l’intelligence, des propos qui parlent et un style bien unique. Le premier album du groupe, Pass The Poison était tout aussi remarquable et je vous le recommande tout autant. Ce n’est pas toutes les semaines que nous donnons un 10/10 à un album, mais celui-ci en vaut vraiment la peine.

+: Intensité, intelligence, style
-: Je n'en vois pas honnêtement

Chanson préférée: Empty Your Bottles

Genre musical: Punk-rock

Pour fans de: THE BROADWAYS, DILLINGER FOUR, LATTERMAN

En savoir plusCritiques les plus récentesLire les commentaires (0)Ajouter un commentaire