Heavens - Patent Pending (Epitaph)


Auteur: Julien (02 octobre 2006)
En magasin le: 12 septembre 2006
Cote: 5.5/10

On a beaucoup entendu parler de HEAVENS parce que le chanteur du célèbre groupe ALKALINE TRIO s’y retrouve. Une énorme promotion a été réalisé par leur compagnie de disques Epitaph pour que tout le monde sur la planète terre sache que monsieur Matt Skiba avait un autre groupe. Il est certain que Matt est quelqu’un à qui on doit beaucoup de respect pour nous avoir présenté dans le passé de fabuleux albums comme Maybe I’ll catch Fire et Goddamnit, mais sérieusement, ALKALINE TRIO n’est vraiment plus ce qu’ils étaient il y a quelques années. Leurs derniers albums, particulièrement Crimson, nous laisse grandement sur notre appétit. Alors, on voyait donc HEAVENS comme étant la nouvelle voie vers laquelle voulait se diriger monsieur Skiba pour délaisser ces récents albums plutôt décevants. Est-ce qu’il saura nous épater?

Malheureusement, on n’a aucunement droit à un grand disque. La musique, qui a été réalisé par Josiah Steinbrick de F-MINUS avant l’arrivée de Skiba dans le projet, nous amène dans un univers des années 80. Et oui, vous avez bien lu! Il ne faut tout de même pas croire que c’est un album disco puisque les années 80 ne riment pas nécessairement avec disco, mais bien avec cette ambiance électronique sombre. Donc, la musique est surprenante, mais elle nous projette dans un monde où l’on ne va pas jouer très souvent, ce qui est ma foi très intéressant. On se retrouve en terrain inconnu même si on dénote quand même des ressemblances avec un certain band du nom de ANGELS AND AIRWAVES. Cette comparaison est flagrante du à l’atmosphère que ces deux albums dégagent. On a l’impression que si on ne se retrouve pas en lieu sombre, avec de petites chandelles parfumées et un lit en forme de cœur, qu’on ne pourra apprécier ces albums. Écouter Patent Pending lorsque vous êtes en pleine forme sur la plage est synonyme d’échec, ça c’est garantie!

Si la musique s’en tire à bon compte, où se trouve donc le défaut de cet album? Serait-ce monsieur Skiba qui traîne de la patte? Et voila, vous gagnez un énorme toutou en peluche pour avoir lu dans mes pensées. Matt n’est tout simplement plus à la hauteur depuis quelques albums de ALKALINE TRIO et ce n’est certainement pas avec cet opus de HEAVENS que vous allez le retrouver. La voix est lente et ne dégage tout simplement aucune émotion. On a l’impression qu’il est devant son micro parce que c’est son job d’y être. De plus, on dirait que la voix s’harmonise bizarrement avec la musique. Peut-être que le fait que la musique ait été composé avant que Skiba se joigne au groupe y est pour quelque chose? On vous laisse le bénéfice du doute.

Tout compte fait, on ne retrouve rien de fracassant sur cette galette qui devait nous éblouir. Bien sur on salue l’initiative de vouloir sortir des barrières et faire de la musique qui sort de l’ordinaire, mais lorsque l’on se retrouve avec un résultat moyen, ce n’est pas vraiment mieux.

+ : la musique est intéressante et nous projette dans le monde des années 80

- : l’apport de Matt Skiba!

Pour fans de : JOY DIVISION, THE SISTERS OF MERCY’S

En savoir plusCritiques les plus récentesLire les commentaires (0)Ajouter un commentaire