Fifth Hour Hero - Not Revenge... Just A Vicious Crush (No Idea Records)


Auteur: Dave (03 octobre 2006)
En magasin le: 08 août 2006
Cote: 9/10

Groupe culte au Québec, FIFTH HOUR HERO est un des groupes qui représente le mieux l'indie punk dans la belle province. Originaire de la ville de Québec, le groupe a déménagé ses pénates cet été à Montréal en plus de lancer Not Revenge... Just A Vicious Crush sur l'étiquette floridienne No Idea Records.

Cet album est le premier en trois ans pour FFH. La première chose qui frappe lorsqu'on écoute ce nouvel opus, c'est la maturité qui se dégage des compositions. Disparue la fougue et l'impulsivité que l'on retrouvait sur Collected In Comfort. On découvre maintenant une atmosphère plus nostalgique, plus poétique, mais toujours envoûtante. Ce qui reste constant c'est l'émotion qui a toujours enrobé les pièces de FIFTH HOUR HERO. Rien qu'à la première écoute, on sent la vérité derrière les paroles, la tension derrière les accords, la détermination derrière les voix. Geneviève Tremblay et Olivier Maguire se complètent mieux que jamais et on pourrait difficilement demander un tandem plus uni.

L'album s'ouvre sur Playing Politics avec une intro rock country qui est vite doublée d'un drum hyperactif et de guitares électriques en mode attaque. Geneviève ne prend pas de temps pour se jeter dans la mêlée et on a droit tout de go à l'essence même de ce nouveau FIFTH HOUR HERO. Les mélodies sont très présentes sur ce premier titre, mais le groupe parvient à mettre sa touche rebelle de main de maître. Les changements de rythme se succèdent tout au long de la chanson et on voit tout de suite pourquoi on a dû attendre si longtemps pour avoir dans les mains ce nouvel album: ils ont passé des mois à écrire, peaufiner et retravailler toutes chansons, tant en préproduction qu'en postproduction. Faint And Fading Out est plus en ligne avec ce qu'on a connu jusqu'à maintenant du groupe et n'est pas sans rappeler le punk de groupes comme WHISKEY TRENCH. L'émotion est omniprésente et la basse ajoute une richesse supplémentaire à la pièce. On continue dans la même veine avec My Sympathies, une pièce qui devrait ravir les fans de groupes comme HOT WATER MUSIC - voix rauque en moins. Ma pièce préférée reste Divorce, une chanson toute simple qui mise à fond sur la voix de féminine du groupe et qui mord encore plus que les autres. Le groupe y parle de son dégoût pour tout ce qui est faux dans le monde d'aujourd'hui.

Produire un album aussi bien ficelé que Not Revenge... Just A Vicious Crush devait prendre beaucoup de temps. C'est le genre d'album qu'on ne prend le temps de produire qu'une seule fois dans sa vie. Riche, rond, profond et mature, le CD est vraiment une des belles réussites au Québec ces dernières années. Il ne reste plus qu'à espérer qu'avec le support d'une grosse étiquette indépendante américaine, le groupe pourra percer davantage le marché américain et mondial et enfin recevoir toute l'attention qu'il est en droit de recevoir.

+ : Textes songés, musique complexe et on ne peut plus représentative de l'indie punk actuel
- : La rage et l'attitude rebelle sont adoucies par la maturité et la production de l'album
Pour fans de: Hot Water Music, Discount

En savoir plusCritiques les plus récentesLire les commentaires (0)Ajouter un commentaire