BIGBucket - Non Merci (Familia Records)


Auteur: Raph (29 mai 2007)
En magasin le: 01 janvier 2006
Cote: 7/10

BIGBUCKET présentent leur disque ainsi : Les temps changent, le monde évolue, mais certaines choses restent les mêmes. Plusieurs, parmis celles-ci, nous laisseront à jamais en parfait désaccord… Ces phrases sont une parfaite préface pour cet album du groupe québécois à cheval sur la scène punk rock depuis maintenant presque dix ans. On peut y voir tout de suite une réflexion saine sur la mauvaise santé du monde dans lequel on évolue. Ce groupe n’est bien sûr pas le seul à se poser des questions et à tenter des explications sur les problèmes de l’Homme, mais c’est toujours agréable d’analyser différentes visions du monde pour former la nôtre.

BIGBUCKET, malgré leur nom un peu loufoque, ont concentré leurs énergies à construire un album de punk rock rapide et technique à très grande conscientisation sociale et politique. Le point ci-mentionné étant la plus grande force de leur création, les textes sont écrits avec une rage évidente, mais réfléchis avec une petite touche d’humour face à des tas de non-sens de cette vie. Les gars s’attaquent à une étendue de sujets très vaste qui va des racistes au triste état de la scène punk québécoise. Côté musical, l’instrumental du groupe s’apparente un peu à leurs frères québécois MUTE. Dans l’ensemble, des guitares rapides secondées d’une batterie constamment dans le piton et quelques mélodies plus pop punk parsemant le tout. Bien sûr, avec des paroles aussi dénonciatrices que les leurs, la bonne règle aurait exigé une voix toute aussi enflammée. Cependant, un point faible de l’album réside à ce niveau; la voix de David Pouliot aidée de celles des autres membres essaient bien d’exprimer leur rage, mais malheureusement elles semblent pour autant un peu trop vides d’émotions. Peut-être est-ce seulement une impression, mais bon, une mauvaise impression peut quand même gâcher quelque chose de bon à la base.

Dans l’ensemble, le disque présente de très bons points, mais aussi quelques-uns moins bons. Ce n’est pas vraiment un blâme puisque tout ce qui est ordinaire respecte cette règle. BIGBUCKET trouveront sûrement des fans dans les inconditionnels de ce que l’on a déjà appelé le skate punk. Cependant, ce genre étant peut-être un peu sur le déclin au profit de nouvelles tendances musicales, les fans se feront peut-être un peu plus rare que prévu. Mais bon, une chose est sûre, BIGBUCKET risquent de provoquer encore une bonne pelleté de slams à travers la province avec des chansons comme ces dernières!

+ : Des paroles réfléchies sur une musique entraînante.
- : Une lacune au niveau de la démonstration d’émotions laisse une impression que ça pourrait mieux sonner!

Pour les fans de : MUTE, MUCH THE SAME et LAGWAGON.

En savoir plusCritiques les plus récentesLire les commentaires (0)Ajouter un commentaire