Reset - No Worries, No Limits (Union Label Group)


Auteur: Julien (08 décembre 2006)
En magasin le: 14 novembre 2006
Cote: 9/10

RESET, qui ne connaît pas cette formation qui a marqué l’histoire du punk-rock québécois? Cette aventure a été bénéfique pour la musique d’ici puisque bien peu de formations du coin peuvent se vanter d’avoir rempli le Spectrum en présentant une musique punk. RESET a démontré aux gens qu’il était possible de percer et de se faire reconnaître beaucoup plus que seulement jouer dans des sous-sols d’église! Que vous soyiez heureux ou non du parcours que la majorité des membres du groupe ont emprunté avec SIMPLE PLAN, vous devez tout de même avouer qu’on leur doit une fière chandelle pour avoir grandement aidé à la reconnaissance du Québec en matière de punk-rock. Le Union Label Group a donc décidé de lancer sur le marché un opus qui comprend les deux disques de la formation : No Worries et No Limits. Il profite donc de la popularité de SIMPLE PLAN pour faire connaître à leurs fans d’où viennent leurs idoles!

No Worries est donc la première galette qui a vu le jour pour RESET, et il est certain qu’avec un album percutant comme ce dernier, qu’ils ne passeraient pas inaperçus. Le son est brute et nous donne l’impression de sortir tout droit du garage des parents d’un membre du groupe, et honnêtement, c’est génial! Il ne s’en fait presque plus des albums comme celui-ci avec des budgets très restreints obligeant le groupe à enregistrer la totalité de leurs compositions en seulement quelques jours. On a donc droit à des jeunes passionnés de punk-rock qui se donne cœur et âme pour leur cause préféré et le produit est très sympathique. Certaines chansons resteront sans aucun doute marqué à notre mémoire, comme Why, Go Away et United We Stand Tall. Comment oublier le célèbre vidéoclip de Why où l’on y voit Chuck Comeau et sa bande lors qu’ils étaient encore adolescents se démener comme jamais? Que de souvenirs !

Quelques années plus tard, c’était au tour de No Limits de voir le jour et de nous apporter une autre touche d’intensité musicale. La barre était quand même haute après nous avoir présenté No Worries, mais exception faite de l’originalité du titre de l’album, la commande a été rempli sans aucun stress. Sérieusement, je trouve ça drôle, avec le recul, de regarder le titre de leurs deux disques. Je ne sais pas, on a l’impression qu’ils ont regardé leur premier album dans une soirée bien arrosée et qu’ils ont décidé de changer le deuxième mot! Trêve de plaisanteries, cet album est d’une qualité supérieure par rapport à leur précédent à plusieurs niveaux. Premièrement, le changement en ce qui a trait à la production est frappant. C’est un son beaucoup plus clair et une qualité musicale d’un autre niveau que l’on voit souvent chez le deuxième album d’un groupe. Deuxièmement, les gars ont échangé le son brute pour une écriture plus claire et accrocheuse. On fait place à des refrains et des phrases qui nous resteront automatiquement dans la tête, comme nous en fait part les Pressure, Pollution, My Dream And I et The End pour ne nommer qu’eux. Avec des titres comme ces derniers, le succès du band était inévitable. C’est pourquoi les tournées se sont succédées pendant que leurs clips jouaient fréquemment à Musique Plus entre le dernier hit de SMASH MOUTH et LIMP BIZKIT. C’était la bonne époque…

En somme, un album qui devrait se retrouver dans chacune des collections d’un fan de punk-rock du Québec. Il faut être fier de ce que RESET a accompli et garder leur musique tout près de nous pour le faire découvrir aux plus jeunes. C’est de notre patrimoine musical qu’il est question!

+ : des refrains très accrocheurs et des souvenirs à la tonne!
- : on aurait bien aimé voir la suite de No Limits

Pour fans de : LAGWAGON, MXPX et du vieux BLINK 182

En savoir plusCritiques les plus récentesLire les commentaires (0)Ajouter un commentaire