Last Lights - No Past, No Present, No Future (Think Fast Records)


Auteur: Etienne (28 avril 2009)
En magasin le: 21 avril 2009
Cote: 8/10

No Past, No Present, No Future est l’album rétrospectif de la courte carrière du groupe LAST LIGHTS (2007-2008). Il contient le catalogue complet que le groupe avait enregistré avant la mort tragique de leur chanteur Dominic Mallary . Ce dernier étant le principal auteur et compositeur de la formation, le groupe a cessé ses activités suite à sa mort le 5 décembre 2008. Ironiquement, le groupe venait tout juste de signer un contrat de disque avec l’étiquette Think Fast.

L’album contient onze pièces punk hardcore jouées le pied dans le plancher. La plupart des morceaux n’atteignent même pas la marque des deux minutes. L’énergie est débordante et ne descend pas d’un seul échelon du début à la fin. Le problème qui accompagne ce genre d’album vient souvent du fait que l’on s’essouffle à l’écouter on voudrait un moment de répit. Le facteur temps joue en faveur du groupe cette fois-ci, avec un album qui dure une vingtaine de minutes seulement, on arrive au bout sans trop de difficultés. LAST LIGHTS n’est pas non plus tombé dans le piège de refaire la même chanson consécutivement, problème qui afflige plusieurs groupes. On distingue clairement les changements de chanson et de mélodies.

Bien que leur punk hardcore ne soit pas innovateur, LAST LIGHTS tire très bien leur épingle du jeu en servant des chansons accrocheuses et entraînantes. Les petits effets rajoutés aux guitares d’une chanson à l’autre changent et cela accentue l’intérêt envers le travail du groupe. La voix de Mallary est faite pour chanter de façon semi criée. On perçoit l’émotion qu’il y mettait et son énergie contagieuse. Puis, la dernière pièce, Sink, enregistrée après la mort du chanteur, clôt l’album de façon instrumentale, nous transportant à travers ses changements de rythmes.

La faiblesse de cet album est probablement dans les paroles. Des textes engagés, mais de façon trop hargneuse, trop gratuite, manquent la cible. Les dénonciations sont grosses et violentes, on veut la fin de la société telle qu’elle existe en ce moment et les paroles le font en criant, étranglant, tuant tous les défauts de cettedite société.

Au bout du compte No Past, No Present, No Future, est un excellent album de punk hardcore d’un groupe, qui par un malencontreux événement, a du arrêter son bon travail. Si leur sort avait été différent, LAST LIGHTS aurait performé au côté des grands de ce genre d’ici quelques années.



+: Énergique et accrocheur
-: Les textes

Chanson préférée: Sink

Genre musical: Punk / hardcore

Pour fans de: GALLOWS, EVERGREEN TERRACE, EVERY TIME I DIE

En savoir plusCritiques les plus récentesLire les commentaires (0)Ajouter un commentaire