Love Equals Death - Nightmerica (Fat Wreck Chords)


Auteur: Julien (20 mars 2006)
En magasin le: 21 mars 2006
Cote: 7/10

À première vue, j’étais surpris que Fat Wreck ait placé LOVE EQUALS DEATH sous son aile. Juste le nom me redoutait, et ce n’était sûrement pas la pochette de leur nouveau disque Nightmerica qui allait me faire changer d’avis. On y voit un enfant avec des yeux louches et la tête penchée sur le côté comme s’il se sentait psychédélique. Vraiment bizarre! En plus, en lisant la biographie du groupe, j’ai appris que la formation avait vu le jour dans la nuit de l’Halloween 2003. Je ne sais pas si c’est vrai, mais c’est quand même épeurant. On se doit de donner la chance au coureur, de placer ses idées de côté et se concentrer sur la musique, et c’est ce que j’ai fais.

Le groupe nous présente un album avec des styles vraiment variés, dont certains se démarquent plus que d’autres. Bien sur, on a droit à quelques pièces de punk rock rapides qui ont assez de mordant. J’aime bien quand la formation casse la baraque puisque la batterie sonne comme une tonne de briques et la voix est agressive. La deuxième chanson de l’album, When We Fall, est un bon exemple de que j’avance, tout comme Voice Of Change, une pièce très courte d’environ une minute qui apporte du piquant à ce disque. Cependant, LOVE EQUALS DEATH nous amène un côté un peu plus relaxe qui est loin de m’accrocher. Je trouve qu’après avoir entendu les pièces qui déménagent, tomber sur celles plus lentes fait vraiment mal au cœur. Elles me font penser un peu au matériel le plus récent de ALKALINE TRIO, c’est-à-dire que c’est bon, mais que vous n’avez pas vraiment envie de réécouter l’album après. Vous comprenez?

Le problème est que certaines chansons ne lèvent tout simplement pas. Elles sont toujours sur le même rythme et nous amènent à nous endormir tranquillement sur notre clavier. Cependant, comme mentionné plus haut, certaines pièces nous réveillent ardemment. Comme de fait, nous avons droit à une pièce acoustique à la toute fin du disque. On dirait que c’est rendu un classique de placer une chanson acoustique comme dernière chanson. C’est un peu cliché, mais Truth Has Failed est tout de même excellente.

Bref, un album en dents de scie qui nous donne parfois le goût d’acheter l’album et tantôt le goût de s’en passer. Vous pouvez aller écouter un extrait de cet opus ici, ce qui vous aidera grandement à comprendre ce que je veux dire.

+ : les chansons agressives sont excellentes

- : quelques pièces brisent le rythme de l’album

En savoir plusCritiques les plus récentesLire les commentaires (0)Ajouter un commentaire