The Architects - Nightmares (In At The Deep End Records)


Auteur: Cath B. (04 avril 2007)
En magasin le: 15 mai 2006
Cote: 8/10

THE ARCHITECTS, obscur band Anglais, existant depuis trois ans, sorti sous un label absolument inconnu de ma personne (In At The Deep End Records); ça augurait mal comme départ. Eh bien, je me suis mise le doigt dans l’œil jusqu’au coude! C’est la première fois de ma vie que j’avais entre les mains du metalcore/noisecore chanté par des Anglais! Le son, tout comme ce qui vient de ce pays berceau du punk, est un peu différent du son américain, mais Dieu que ça fait changement!

Tout en étant quand même plus ou moins déjà vu comme style, plusieurs ajouts percutants apportent un souffle nouveau et frais. Les rythmes varient beaucoup, mais ça reste soutenu et très intéressant. Le ton général est plutôt dépressif et l’écoute de l’album au complet n’est vraiment pas recommandée si vous être dans une passe de fond de baril ou encore si vous êtes en phase de plan suicidaire. Les titres et les textes de Nightmares sont un recueil de propos sombres, violents, nihilistes puisque l’on y parle de mort, de sang et de désabusement face à la vie. Bref, rien pour rendre heureuse une personne qui n’est pas au meilleur de sa forme. Cependant, ça ne veut tout de même pas dire qu’il faut passer à côté de l’album à cause de ce fait, mais il faut seulement faire attention aux moments que vous allez l’écouter.

Le screamer possède une bonne puissance vocale et il y a quelques solos de guitare sur les pièces You Don’t Walk Away From Dismemberment et sur The Darkest Tomb qui sont dignes d’un band métal. Au total, beaucoup de bruit, beaucoup de bruit et beaucoup de bon beat. Même en restant une musique pesante un peu sombre par moments, on est capable d’arriver à esquisser un sourire en coin lorsque l’on entend des pièces aussi techniques avec de la guitare à revendre.

C’est selon moi un très bon band, nouveau, un peu différent, et qui mérite d’être connu des amateurs de noisecore-metalcore violent et brutal avec un fond très dépressif. C’est sûr que ce n’est pas totalement nouveau, mais il y a un petit je ne sais pas quoi dedans qui apporte un peu de nouveauté dans le monde un peu homogène du hardcore et toutes ses dérivations. Profitez-en pendant que l’on a du bon matériel de l’Angleterre puisqu’on ne sait jamais quand ça va nous revenir!

+ : Un vent nouveau dans un désert d’homogénéité
- : L’album est assez court

Pour les fans de : UNDEROATH et un peu comme ALEXISONFIRE, mais en plus brutal.

En savoir plusCritiques les plus récentesLire les commentaires (0)Ajouter un commentaire