NOFX - Never Trust A Hippy (Fat Wreck Chords)


Auteur: Julien (13 mars 2006)
En magasin le: 14 mars 2006
Cote: 8.5/10

Tout comme lors du lancement de leur dernier album The War On Errorism, NOFX a décidé de nous donner un aperçu de leur nouveau matériel en lançant le Ep Never Trust A Hippy. On compte six chansons sur ce disque, dont deux d’entre elles se retrouveront sur leur prochain album complet qui verra le jour le 18 avril prochain via Fat Wreck. Est-ce que les vétérans de la scène punk rock sont toujours capables de nous éblouir avec des compositions hallucinantes ?

Le tout débute avec Seeing Double At The Triple Rock, une chanson où la guitare est mit de l’avant, un peu comme The Separation Of Church And Skate sur The war On Errorism. Tous les éléments qui ont fait de NOFX un groupe culte sont présents: l’énergie, les paroles, un refrain accrocheur et de la rapidité. On sent vraiment qu’ils se sont appliqués pour cette chanson, comparativement aux pièces qu’ils ont réalisées dans le cadre du 7 Inch Club. Ensuite, The Marxist Brothers est une pièce relativement lente, axé sur les paroles et qui donne dans le même ton que le début de Medio-Core. Elle est difficile d’approche au tout début, mais après quelques écoutes, l’assimilation s’est faite. C’est surtout grâce à la fin de la chanson où Mike entonne ces lignes qu’elle réussi à faire sa place :

Still I’m Waiting To See If My Bid On Ebay Was Enough
To Get Today’s Empire Are Tomorrow’s Ashes On Soviet Red Vinyl
It’s Going On The Wall Next To Tubthumper And The Battle Of Los Angeles

The Golden Boys débute avec un petit chant ridicule en choeur des membres du band pour nous rappeler qu’ils sont toujours capables de faire des trucs idiots. Rapide, solos de guitares et splendide production résumeraient assez bien cette composition. On arrive donc à une chanson que les membres du 7 Inch Club connaissait très bien, et je parle bien sur de You’re Wrong.Une pièce acoustique est toujours la bienvenue de la part de NOFX, particulièrement lorsque les paroles sont de qualité. Le band dépeint la NRA, Jésus et ceux qui ne font rien, assis dans leur divan, à regarder la télévision sans réagir à tout ce qui se passe aux Etats-Unis. Cette chanson est vraiment un incontournable et il y a déjà des rumeurs qui veulent que la formation californienne enregistrera cette chanson en version électrique pour le prochain album…

Un seul mot m’est venu à la bouche lorsque j’ai entendu Everything In Moderation(Especially Moderation) : wow! J’avais l’impression de revenir dix ans en arrière et de déballer ma copie de White Trash, Two Heebs And A Bean. Une pièce courte (1 :23) qui nous rappelle les racines punk rock de la vieille école du groupe. Smelly s’en donne à cœur joie en mutilant sa batterie comme dans le bon vieux temps, tandis que Hefe et Melvin nous offrent un bon vieux trois accords des plus agressifs. L’album prend fin avec la deuxième chanson du 7 Inch Club, I’m Going To Hell For This One. Avec une entrée de basse très invitante, cette pièce vient nous chercher très rapidement. Fat Mike ne cache vraiment pas sa haine envers l’Église avec un texte aucunement subtil qui écorche Jésus au passage tandis que musicalement on a droit à quelque chose de très mélodique avec une batterie du tonnerre.

En somme, NOFX nous donne vraiment le goût de coucher devant notre magasin de disques préféré la nuit du 17 au 18 avril pour pouvoir être le premier à se procurer Wolves In Wolves’ Clothing. N’hésitez donc pas à acheter ce Ep qui saura vous rappeler que le groupe est loin d’être en manque d’inspiration.

En savoir plusCritiques les plus récentesLire les commentaires (0)Ajouter un commentaire