Death Cab For Cutie - Narrow Stairs (Atlantic Records)


Auteur: Math L (03 juillet 2008)
En magasin le: 13 mai 2008
Cote: 9/10

Dans ce monde où la pop commerciale ravage à peu près tout sur son passage, il est intéressant de constater qu’il existe tout de même un groupe rock-indie américain qui réussit à tirer son épingle du jeu en prenant à nouveau le goût du risque pour nous présenter un 8e album en carrière. Nous parlons ici du groupe DEATH CAB FOR CUTIE et de son dernier album paru en mai dernier, nommé Narrow Stairs. Prenant un important tournant en 2005 en signant avec le géant Atlantic Record, le groupe n’avait pas sorti d’album depuis déjà 3 ans. Après POSTAL SERVICE, le projet à sonorités électro-légères de Ben Gibbard, mélodiste et chanteur du groupe, le groupe s’est remis à composer avec une belle assurance et un goût de nouveauté et de risque que l’on perçoit bien dès la première écoute de Narrow Stairs. Ces gars de Washington nous présentent d’ailleurs leur premier single I Will Possess Your Heart qui dure pas moins de 8 minutes avec une introduction interminable mais bien maîtrisée (elle fut habilement retravaillé pour une version radio plus sympathique et moins longue). Pour la première fois de son histoire, DCFC a atteint le 21 mai dernier la première place du Billboard TOP 200 américain avec 144 000 exemplaires vendus.

Pour ce 8e album en carrière pour DEATH CAB, pas question de parler de révolution, mais plutôt d’une belle brise de changement. Une agréable évolution sonore qui permet à DCFC de ne pas s’enraciner dans ses anciennes habitudes et de rafraîchir son image. Qu'il s'agisse de la voix, des riffs ou de la batterie bien dosée, tout est en symbiose sur Narrow Stairs. Parmi ces belles trouvailles sur l’album, notons les titres enjoués et lumineux comme No Sunlight, Your New Twin Sized Bed, ainsi que les pièces plus dynamiques comme Long Division, Cath… et Bixby Canyon Bridge qui ouvre l’album. Malheureusement, deux pièces n’ont désespérément pas la cote, soit You Can Do Better Than Me, une étrange pièce qui mélange un rythme orchestral à un piano et d’autres sonorités de mauvais goût et Pity and Fear qui n’est malheureusement pas constante et qui se termine sur d’affreuses notes.

En tournée partout dans le monde et de passage en spectacle le 6 juin dernier, le groupe nous offrait plusieurs de ces nouveaux titres qui respectent la même sonorité en format Live. Il aurait été parfois intéressant de pouvoir apprécier ces nouvelles pièces sous un angle différent sur la scène, mais malgré tout, DCFC a réussit à faire embarquer et chanter la foule sur la majorité de ses chansons.

Pour en revenir à cet album, mentionnons simplement que sans aucun doute, plus confiants que jamais, DEATH CAB FOR CUTIE nous donne ici un disque à la hauteur de nos attentes et d’une gracieuse beauté. Une critique importante de MTV affirmait d’ailleurs que ce dernier disque était la meilleure chose qu'ils (DCFC) aient jamais faite. L'auteur ajouta: Le fait que rien dans cet album ne sonne comme tout ce qu'a fait DEATH CAB auparavant le rend encore plus incroyable... et encore plus impressionnant. Rolling Stone définit l'album comme un disque sombre, étrangement irrésistible qui échange la mélancolie lumineuse du groupe contre quelque chose proche du désespoir.

En savoir plusCritiques les plus récentesLire les commentaires (0)Ajouter un commentaire