Reset - NO INtensity (Indy Rekordz)


Auteur: Julien (11 mai 2008)
En magasin le: 12 mars 2008
Cote: 8/10

RESET avait vu juste en 1995 avec un son punk rock qui faisait référence aux piliers de la scène tels que GREEN DAY, BLINK 182, LAGWAGON et NOFX. Les années sont passées et vous connaissez tous l’histoire qui a suivi. Le groupe s’est séparé et certains membres de la formation ont formé SIMPLE PLAN pour enfin connaître un succès international inattendu. Cependant, le tout ne voulait pas dire que RESET était mort pour autant. Après avoir lancé Radioactive en 2003, Phil Jolicoeur et sa bande sont de retour avec un nouvel album intitulé No Intensity question de ravir leurs nombreux fans qui n’ont jamais cessé de les suivre.

Une chose est certaine, vous ne serez pas désorienté lorsque vous écouterez ce nouvel opus puisque l’on retrouve la bonne vieille recette qui a fait la réputation de RESET : une batterie extrêmement rapide, une guitare qui en donne maintenant plus avec des solos solides ainsi qu’une voix accrocheuse. En ces années où certains styles musicaux tentent de prendre la place de notre skate punk favori, il fait du bien de voir qu’il y a encore des groupes qui poussent la machine pour nous offrir un produit de qualité. Puisque entendons-nous tout de suite, le style n’a jamais été aussi peu vivant depuis fort longtemps. RESET est donc fier de porter le flambeau au Québec puisque très peu de groupes le font, à l’exception de quelques uns comme MUTE par exemple. Du côté de la réalisation, il n’y a rien à dire. C’est solide, on voit que les pièces ont été travaillées très longuement et il est certain qu’il y a eu un bon budget pour l’enregistrement. Voila qui fait que No Intensity peut se démarquer, puisque contrairement à plusieurs groupes d’ici, on peut comparer le produit final avec tout ce qui se fait sur des grosses étiquettes punk.

Bien sur, il n’y a jamais rien de parfait. Ce que l’on pourrait reprocher à cet album est le manque de diversité des chansons. En effet, on aurait aimé que le band nous offre quelques compositions qui sortent du skate punk rapide qui constitue l’album de long en large. Il n’y a rien de mieux que quelques morceaux qui viennent donner une certaine touche d’originalité et aussi garder l’auditeur alerte. No Intensity nous sert donc la même sauce de A à Z, ce qui peut être plaisant pour certains mais aussi dommage pour d’autres.

On traverse donc les quinze pièces de l’album en frappant au passage une énergie contagieuse, des solos exaltants à la guitare ainsi qu’une cohésion parfaite qui nous donne envie de le réécouter. RESET nous offre un produit de qualité qui risque d’accrocher bien des oreilles sur son passage même après plus de treize ans de carrière!

+ : la réalisation est remarquable et les guitares renversantes
- : manque de diversité sur l’album
Pour les fans de : .

En savoir plusCritiques les plus récentesLire les commentaires (0)Ajouter un commentaire