The Shifters - Music For Sinners (Spinerazor Records)


Auteur: Raf (24 décembre 2006)
En magasin le: 26 septembre 2006
Cote: 7/10

Le passé troublé d’abus et de péchés en tout genre du Rock n’ Roll n’a pas fini d’en inspiré plus d’un. Depuis ses premières notes, ce genre n’a pas cessé de choquer et d’impressionner. THE SHIFTERS est un groupe de Montréal qui s’inspire et joue avec cette imagerie d’une façon qui frôle presque trop bien le naturel. Formée en 2001, la formation s’est imprégnée dans la sub-culture du rock montréalais et nous offre aujourd’hui leur second opus, Music for Sinners.

Le chanteur Marty Marty se plait à dire : « Si vous fumez, buvez, vous battez ou baisez, vous allez aimer notre musique. » Il exploite ainsi très bien la phrase devenue cliché universel : « Sex, Drugs & Rock n’ Roll ». Peut-être n’a-t-il pas tort, car dès les premiers ronronnements de moteur au début de L.I.A.R., les belles années du rock refont surface. Si vous êtes du genre accroché à votre vieux blouson en cuir et aux disques de MÖTLEY CRÜE, cette ambiance particulière vous plaira sûrement, car ces gars-là savent de quoi ils parlent. Cependant, certains y verront peut-être un inconvénient à ce qu’ils ne lâchent jamais le morceau. En effet, de la première pièce à la dernière, il s’agit toujours de la même recette : des guitares lourdes, de la batterie légèrement martyrisée et une voix de motard qui vit sa vie le plus vite qu’il peut. Mais encore, malgré cet emprunt significatif au bon vieux rock, l’influence du punk reste toujours bien présente dans leur musique pour créer un cocktail avec sa saveur particulière.

Vous vous ennuyez des années où la vie passait en second? Et bien, ce groupe de pécheurs, comme ils se décrivent, vous fera sûrement revivre un bon petit soupçon de nostalgie qui ne fait jamais de tort.

+ : Let’s Rock n’ Roll baby!

- : La même recette devient redondante lorsqu’on écoute l’album de bout à bout.

Pour les fans de : MÖTLEY CRÜE, THE HEART ATTACKS et SOCIAL DISTORTION

En savoir plusCritiques les plus récentesLire les commentaires (0)Ajouter un commentaire