GOB - Muertos Vivos (Aquarius)


Auteur: Julien (07 avril 2008)
En magasin le: 27 novembre 2007
Cote: 7/10

Qui n’a jamais écouté un album de la célèbre formation punk canadienne? Que ce soit Too Late No Friends (1996), How Far Shallow Takes You (1998), The World According To Gob (2001) ou encore Footh In Mouth Disease (2003), on a tous un jour ou l’autre dans notre parcours de fan de punk rock eu un penchant pour ce groupe. Les voici donc de retour avec un nouveau disque intitulé Muertos Vivos , quatre ans après la sortie de leur dernier opus, prêt à mettre le feu à toutes les salles de spectacle qui seront sur leur passage avec un son rafraîchi.

Premièrement, il faut mentionner en débutant que ce disque ne se dirige pas dans la direction vers laquelle Footh In Mouth Disease nous avait laissé. Ce dernier présentait un son vraiment pop avec une touche de punk qui rendait l’accès au band beaucoup plus facile. Avec Muertos Vivos, on fait face à un tout beaucoup plus pesant et même sombre. GOB délaisse un peu leur côté punk rock qui les amenait à faire ce qu’ils voulaient quand ils le voulaient pour se diriger vers une approche beaucoup plus triste puisque les gars traitent souvent de la mort, de la dépression et du sentiment de vide qu’une personne peut ressentir.

We’re the same just afraid what’s the difference when we’re all dying ( We’re All Dying)
It’s got to be put to rest everyone’s bored to death, The remedy makes us sick it kills me (Prescription)

Bref, ces éléments reviennent constamment tout au long de l’écoute et il est certain qu’avec des titres tels que War Is A cemetery et Dead End Love, il est très difficile de passer à côté. De plus, ce n’est pas seulement au niveau des paroles mais aussi musical que l’on ressent cette nouvelle approche. Les guitares sont plus lourdes et la voix de Tom frappe beaucoup plus fort que dans le passé. On a tout simplement voulu se détacher du son très pop, qui avait pourtant fait leur nom partout sur la planète, pour en arriver à un produit plus travaillé qui mérite clairement que les gens s’y attardent.

On retrouve très certainement sur cette galette quelques titres qui seraient en mesure de se faufiler sur les ondes des radions populaires du pays. On n’a qu’a penser à We’re All Dying avec un rythme d’enfer qui ravive les fans du groupe en un seul instant. De plus, on retrouve aussi quelques compositions qui nous font grandement penser à ce que SUM-41 nous offre avec leur dernière parution Underclass Hero. En effet, Still Feel Nothing, Banshee Song et 18 représentent du matériel d’une lenteur que GOB n’avait juste jamais expérimenté dans le passé mais qui a tout de même sa place sur le disque, tout comme ce type de pièces à sa place et surtout son succès avec SUM-41.

En somme, la formation canadienne sort des sentiers battus et nous offre douze pièces qui sauront sans aucun stress vous apporter des heures d’écoute très agréables. C’est différent, novateur, accrocheur, mais sans toutefois être en mesure de changer le visage du pop/punk d’aujourd’hui.

+ : une approche musicale différente
- : un album sombre par moments

Pour fans de : SUM-41, NEW FOUND GLORY, MXPX

En savoir plusCritiques les plus récentesLire les commentaires (0)Ajouter un commentaire