Arrows - Modern Art And Politics (Hobbledehoy)


Auteur: Max W. (06 avril 2009)
En magasin le: 03 novembre 2008
Cote: 8/10

ARROWS est un récent groupe originaire de Brisbane en Australie. Certains pourraient les connaître puisque certains membres ont déjà performé sous DECEMBER WAITING quelques années auparavant. Après un split avec THESE HANDS COULD SEPARATE THE SKY et un maxi, ARROWS lance son premier long jeu intitulé Modern Art & Politics sous l’étiquette Hobbledehoy qui paraissait en novembre 2008. L’album qui s’insère dans les veines du post-rock/emo est un déluge d’émotions qui fait penser à la vague de ces groupes de la fin des années 1990 et début 2000 tels que AMERICAN FOOTBALL, CHRISTIE FRONT DRIVE, MINERAL et APPLEED CAST. C’est ce qui place cet opus sous une bannière opulente qui s’esquiverait, dans un sens, d’une sonorité innovatrice. Mais, il ne faut pas se fier trop vite aux apparences. Modern Art & Politics est excellent et mérite d’être découvert puisqu'il s’inscrit dans la lignée des albums savoureux des dernières années.

Il est vrai qu’à la première écoute des ARROWS, des analogies pourraient être faites avec AMERICAN FOOTBALL. Après quelques minutes d’écoute, on s’aperçoit toutefois du potentiel et de la qualité de ce quatuor. L’album de dix pièces, pour une durée de plus de cinquante cinq minutes, défile sous des airs éclectiques. Celui-ci chemine par un avatar de sons mélancoliques, harmonieux, doux et puissants. En outre, les harmonies passent du calme serein à des rythmes musicaux plus vibrants, mais sans rencontrer un seul anicroche. Les pièces sont par conséquent poignantes et très bien composées tandis qu'au niveau des paroles, le groupe opte pour une voie typique de ce genre et traite de leurs problèmes quotidiens. En revanche, les textes découlent très bien avec la musique ambiante du groupe.

Finalement, il faudrait ajouter le caractère attirant de la conception de la pochette de Modern Art & Politics. Ainsi, les conclusions confirment qu’ARROWS est un groupe prometteur et que son premier long jeu est tout à fait percutant.


+: un album poignant où l’on retrouve dix pièces de qualité.
-: le manque d’innovation. Un léger sentiment de déjà entendu.

Chanson préférée: We Only Speak On Weekends

Genre musical: Indie / Post-rock / Emo

Pour fans de: AMERICAN FOOTBALL, CHRISTIE FRONT DRIVE, MINERAL ET APPLESEED CAST

En savoir plusCritiques les plus récentesLire les commentaires (0)Ajouter un commentaire