PL Mafia - Le Kid (Big Wheel Records)


Auteur: Isabelle (20 mars 2010)
En magasin le: 03 avril 2010
Cote: 9.5/10

La réalité est cruelle : il est parfois ardu de percer en musique et cela même si vous êtes le plus passionné et le plus talentueux qui soit. Beaucoup de sacrifices et de temps consacré sans résultats immédiats ont malheureusement souvent le dessus sur des formations qui peuvent manquer de volonté et de ressources. PL MAFIA, avec le temps, a justement compris qu’il ne fallait pas lâcher coûte que coûte même si tout autour de lui le milieu ska a l’air d’être en train de se désagréger à petit feu. En effet, depuis 2004, année où il a remporté le concours Cégeps Rock, tout s’est déclenché comme une réaction en chaîne. Il a enregistré un premier démo, a participé au Festival Verdur Rock en Belgique, a monté un spectacle hommâge à ROLLER STARTER et a donné plusieurs concert avec de gros noms de la communauté ska et punk tels que STREETLIGHT MANIFESTO, THE SUICIDE MACHINES, BIG D AND THE KIDS TABLE, THE SAINTE CATHERINES et plusieurs autres. La formation a donc profité d'une chance inouïe de se tailler une place de choix sur la scène underground québécoise avec un son unique et des paroles 100% francophone et surtout de gagner tout le respect qu’elle mérite. C’est d’ailleurs avec beaucoup d’acharnement et de persévérance que et PL MAFIA effectue un retour en force avec sa dernière création qui a été conçue de manière totalement indépendante. Le groupe a eu l’opportunité de travailler avec Marc-André Beaudet des SAINTE CATHERINES pour l’étape du mixage et grâce à tous ses fignolages, Le Kid verra le jour le 3 avril prochain.

Ce kid a mariné quelques années, s’est fait attendre par plusieurs, a été pomponné et bichonné au max mais il est enfin prêt à littéralement vous faire exploser les tympans. La patience est une vertue, paraît-il, mais celle des membres de la formation est définitivement de faire passer un message sincère et franc au travers d’une musique qui marrie bien la jovialité et la lourdeur qu’uniquement le ska/punk sait le faire avec autant de justesse. Les cinq années séparant Opération : Porto (le premier long jeu) et Le Kid ont permis au groupe de prendre de la maturité tant au niveau de l’écriture, qui est songée et juste, qu’au niveau musical, qui est précis et qui émane d’un souci du détail impressionnant. Laisse Moi Pas Tomber brise la glace (démoli serait un terme plus approprié) et donne le ton à tout ce qui suit. Cet air débute radicalement avec un punk rock écorché appuyé de vocaux hardcore et d’une lignée de cuivres, soit un trombone, une trompette et un saxophone. En fait, c’est justement la signature de PL MAFIA. Sans trop désorganiser et réinventer la méthode qui avait déjà fait ses preuves maintes fois, la formation est restée dans le chemin qu’elle s’était elle-même tracée et a décidé de jouer prudemment. Ne percevez pas ça comme un manque d’audace car au contraire ce disque est animé avec beaucoup de cran. L’exemple le plus flagrant est la pièce Montréal Brûle. Lourde de sens, elle est comme une hymne à la révolte et à la désinvolture. Les mots [Ce qu’on a été et ce qu’on a voulu devenir, ça été crissé au vidange…] sont aussi percutants sur papier que scandés haut et fort sur une mélodie passionnément interprétée. Tout le morceau est imprégné de l’atmosphère chargée de promesse de vengeance, comme une prise de conscience face à un état d’alerte urgent. Il détonne un peu des autres par son message plus social mais a tout de même une place bien méritée parmi ceux qui ont un discours plus émotif et sentimental. Mon Seul Regret, tant qu’à lui, exploite au maximum le côté ska et pétant de vie contrastant avec des écrits profonds voir désespérés. Sur une musique entraînante et accrocheuse, elle saura faire danser tout le monde sur son rythme impeccable. À elles seules, Montréal Brûle et Mon Seul Regret sont désormais deux excellentes chansons qui feront matière de référence pour les formations ska/punk québécoises à venir! Sur une note reggae sympathique, Sortie 74 termine intelligemment un album complet exécuté avec passion et authenticité comme peu de gens savent le faire.

Maintenant aux côtés de BRIXTON ROBBERS (Montréal) et CHARLY FIASCO (France) au sein de l’équipe Big Wheel Records, qui les aidera à promouvoir Le Kid, les musiciens n’ont qu’à espérer une bonne réaction du public. Selon mon humble avis, il est de loin le meilleur album ska/punk à saveur hardcore à avoir vu le jour depuis des années alors je ne m’inquiète pas du tout pour leur avenir. L’intégralité de ce petit bijou est immergée de talent et convaincra quiconque veut bien l’entendre que dès les premiers accords effectués une seule chose saute aux yeux : le ska n’est tout simplement pas mort. Aussi puissant sur scène qu’en audio, PL MAFIA est LE groupe à surveiller cette année. Veuillez donc encercler le 3 avril 2010 de stylo-feutre rouge-vif dans vos calendriers et agendas (le party se tiendra au Café Chaos, 2035 Rue Saint-Denis) car vous ne devez et ne voulez simplement pas manquer le lancement haut en couleurs de ce Kid qui en vaudra mille fois le détour, croyez-moi!


+: Il a valu l'attente à 100%
-: On en veut encore!

Chanson préférée: Montréal Brûle et Laisse Moi Pas Tomber (ex aequo)

Genre musical: Ska/Punk/Hardcore

Pour fans de: VOODOO GLOW SKULLS ,CATCH 22, THE SUICIDE MACHINES

En savoir plusCritiques les plus récentesLire les commentaires (0)Ajouter un commentaire