Fall Out Boy - Infinity On High (Island)


Auteur: Math L. (22 mai 2007)
En magasin le: 06 février 2007
Cote: 7.5/10

L’ouverture de Infinity on High s’ouvre avec la pièce Thriller, en hommage à ce fameux Michael Jackson, dont le bassiste du groupe Pete Wentz avoue ouvertement une profonde admiration. De plus, cette toute première pièce se veut une collaboration spéciale avec JAY-Z. Le groupe mentionnait d’ailleurs dans une entrevue à Musique Plus que ce dernier leur avait fait, à leur grand étonnement, la surprise de sa présence à un de leur concert au commencement de leur première tournée d’envergure un peu partout en Amérique. Le groupe a donc eu l’idée de l’inviter par la suite ce JAY-Z pour enregistrer avec eux la première pièce de leur nouvel album. Il faut dire que la barre avait été placée très haute pour ce groupe de Chicago après leur album précédent intitulé From Under the Cork Tree, qui avait connu un énorme succès en 2005.

FALL OUT BOY nous a donc présenté donc son troisième album au début du mois de février 2007. Malgré quelques erreurs du passé et des attentes élevées, le groupe nous pousse ici quatorze nouveaux titres rempli d’humour ou de sarcasme, signé par le spectaculaire et non pas dangereux Pete Wentz, le bassiste et vedette du groupe. Imaginez, après avoir lancé la carrière de PANIC! AT THE DISCO avec sa compagnie de disques Decaydance, surmonté une tentative de suicide en 2005 et affronté plusieurs rumeurs et photos à potins volés à partir de son cellulaire et diffusées sur Internet, ce gars a réussi à composer Infinity on High et permettre à FALL OUT BOY de demeurer au sein du palmarès des groupes les plus populaires et des plus connus du monde du rock. Avec une partie de la réalisation sous les mains de Babyface qui baigne dans le monde du hip-hop, le groupe prenait le risque de produire un album qui allait être fort complet et rafraîchissant pour ses fans.

Heureusement pour nous, FOB n’a pas raté son coup et Infinity on High répond à l’appel. This Ain't A Scene, It's An Arms Race, le premier simple du disque, contient même une scène faisant référence à l'incident des photos révélatrices de Peter. Cette chanson a permis à FOB de faire un retour remarqué dans les bacs et propulser les ventes de son nouvel album à des sommets jamais atteints. Le disque est rempli de bombes qui ne sauront tarder à être lancées au sommet des décomptes musicaux. Bang the Doldrums, The Take Over, The Break's Over ainsi que Hum Hallelujah comportent des mélodies accrocheuses et bien fignolées dès la première écoute, tout comme Thanks For The Memories, leur désormais célèbre vidéo avec des primates réalisateurs pour leur vidéo clip. Autre idée intéressante, Hum Hallelujah contient un échantillon des textes de la chanson du même titre de LEONARD COHEN.

Malgré tout, comme pour à peu près l’ensemble de l’évolution des groupes populaires du rock, nous pouvons tout de même constater quelques tangentes parfois surprenantes ou malheureuses face à la direction musicale qui guide nos groupes. Oubliez les cris agressifs sur ce nouveau disque. La sonorité s’est solidifiée, s’est complexifiée de plusieurs nouveaux sons, mais il n’en demeure pas moins que certaines attitudes musicales ont probablement été mises aux oubliettes avec tout l’attrait que le groupe peut ressentir et cette célébrité de plus en plus importante à leurs pieds. On retrouve donc quelques pistes beaucoup plus calmes sur l’album quand on pense à Golden ou I've Got All This Ringing In My Ears And None On My Fingers. Bref, les fans continueront tout de même à adorer le matériel de FALL OUT BOY puisque le groupe est en pleine forme et ne semble pas vouloir s’arrêter sur une si belle progression.

FALL OUT BOY au Centre Bell, dans le cadre du Honda Civic Tour, le 25 mai prochain, avec +44, THE ACADEMY IS, COBRA STARSHIP et PAUL WALL.

+ : Du pop-punk solide et bien construit qui fera sont effet.
- : Je ne sais pas pourquoi, mais plusieurs pièces ne m’accrochent tout simplement pas.

Pour les fans de : PANIC! AT THE DISCO , MY CHEMICAL ROMANCE .

En savoir plusCritiques les plus récentesLire les commentaires (0)Ajouter un commentaire