Scout's Honor - I Am The Dust (No Idea Records)


Auteur: Dave (03 septembre 2006)
En magasin le: 14 mars 2006
Cote: 6.5/10

Formé en 2002 avec l'intention de créer un groupe post-hardcore, SCOUT'S HONOR lance maintenant I Am The Dust sur No Idea Records. Bien que deux des trois membres du groupe aient récemment quitté le groupe pour continuer leurs études, on nous confirme que le groupe continuera quand même sur sa lancée et se trouvera d'autres membres. Leur histoire, assez typique, est une suite de changements de membres, de tournées partout aux États-Unis et d'aventures rocambolesques.

La musique du groupe reflète bien cet historique. Au premier coup d'oeil, on croirait entendre du Johnny Cash mélangé à du Kid Rock! Étonnant, mais plus déstabilisant qu'étonnant en fait. Les racines folk et blues du groupe sont solidement implantées, dans la voix chaude et dans le style un peu banjo des guitares. Ajoutez à cela de la distorsion et un drum en feu et vous obtenez le tout dernier album de SCOUT'S HONOR. Le son du groupe ressemble beaucoup à celui des groupes originaires de Gainesville et on retrouve dans leur musique un peu la même fougue que l'on retrouvait chez AGAINST ME!. La mélancolie côtoie la rage et le désespoir pour donner un son noir mais envoûtant.

J'ai beaucoup apprécié les pièces The Songs They Sing et The Sun Won't Set In The West. La première offre un oasis de quiétude dans la cacophonie des pièces précédentes. Deux guitares acoustiques, une voix rassurante, du folk sucré à souhait – j'écouterais cette chanson tous les soirs avant de me coucher ou autour d'un feu de camp. La seconde donne plus dans le country rock sale et a un tempo nettement plus élevé. L'esprit cowboy est définitivement présent et la voix se fait beaucoup plus hargneuse. Le breakdown n'est pas tout à fait au point et casse le rythme, mais le feeling général reste solide.

Sans passer à l'histoire, cet album saura satisfaire les amateurs de folk punché. La voix et les guitares sont bien travaillées et ce groupe ferait un malheur en spectacle à l'Escogriffe. Bien ancré dans son temps, sans pour autant renoncer à ses racines, le groupe nous livre un post-hardcore qui regarde en arrière.

+: Un folk/country bien épicé et mature.
-: Un son qui ressemble parfois à du Kid Rock, et ça, c'est la dernière chose que vous voulez!

En savoir plusCritiques les plus récentesLire les commentaires (0)Ajouter un commentaire