The Ergs - Hindsight Is 20/20, My Friend (Dirtnap Records)


Auteur: Etienne (12 mars 2009)
En magasin le: 12 mars 2009
Cote: 6/10

The Ergs nous offre un document d’archive avec ce disque qui compte 33 chansons tirées de 45 tours qui ne sont plus sur le marché, de reprises et autres raretés. De plus, c’est un dernier souvenir (sans compter le mini album That’s It… Bye ) que le groupe nous laisse, puisque leur aventure s’est arrêtée à la fin de 2008. Ce trio de South Amboy, New Jersey, partageait son punk depuis 2000 et avait partagé la scène avec plusieurs grands noms de la scène comme The Bouncing Souls , Less Than Jake et Dillinger Four .

L’album compilation nous entraîne un peu partout dans le parcours du groupe. On y passe du punk rose bonbon à un punk gorgé de guitares acérées en s’arrêtant à des passages hardcores. Toute une diversité. Malheureusement, c’est là que le bas blesse. Dans le communiqué qui accompagnait l’album, il est écrit «Hindsight is a perfect introduction to those unfamiliar with The Ergs » ce n’est pas du tout le sentiment que j’ai eu en écoutant l’album.

La première partie de l’album se passe bien, on remarque un changement de style, une alternance des chanteurs, le tout suit une logique respectable. On découvre vraiment The Ergs comme une bonne compilation nous fait découvrir l’étendue du talent d’un groupe. Puis arrive une seconde partie qui débute avec la chanson Linus and Lucy, une pièce instrumentale avec des accents jazz qui fait décrocher totalement. La suite continue de se gâcher et les pièces hardcores arrivent. Ces pièces sont littéralement des caricatures du monde hardcore, une succession d’accords classiques joués dans un rythme entendu mille fois et le groupe pousse la caricature en n’en faisant que des chansons de moins d’une minute trente.

Après avoir passé à travers cette épreuve de foi, le groupe nous donne des suites de deux ou trois chansons dans des styles différents, on revient au punk, on passe au country, un nouvel élan de neuf secondes dans l’hardcore, on passe au reggae avec Sublime en trame de fond. L’incertitude se poursuit jusqu’à l’autre pièce instrumentale Honolulu Hornrims qui clôt ce lot de chansons douteuses. La fin de l’album se tient bien. On revient à un style que The Ergs maîtrisait bien le punk. Une touche d’humour ponctue quelques-unes des dernières chansons avec des clins d’œil au hip hop, au pop, au ska et même au cinéma, mais ceux-ci sont fait avec parcimonie et n’affecte pas la qualité générale des chansons.

Au final, si vous êtes un fan du groupe depuis longtemps, Hindsight peut s’avérer un bon ajout à votre collection, sinon vous risquez de vous perdre dans cette valse de style et d’essai et vraiment apprécier seulement le tiers de l’album.

+: couvre la carrière entière du groupe
-: trop de style différent

Chanson préférée: Jazz Is Like the New Coke

Genre musical: punk/pop

Pour fans de: BLINK 182, NEW FOUND GLORY, LESS THAN JAKE

En savoir plusCritiques les plus récentesLire les commentaires (0)Ajouter un commentaire