The Brains - Hell N Back (Stumble Records)


Auteur: Raph (09 juillet 2007)
En magasin le: 01 mai 2007
Cote: 7.5/10

C’est sous des airs de Horror Punk portés par des rythmes Rockabilly des années 50 que se présente le style de musique le plus Halloweenesque de la planète, le Psychobilly. Une prestation d’un groupe de ce genre s’accompagne très souvent de sang, de monstres et d’autres articles tout droit sortis d’un film de série B. Les paroles de ces groupes quant à elles abordent des sujets très crus comme dans ces mêmes films, généralement dirigées vers du sexe débridé et de violence sans limites sous un ton parfois assez cynique, voir carrément humoristique. Popularisé par les étranges CRAMPS bien qu’ils n’aient jamais vraiment voulu faire parti de ce mouvement et par les très influents METEORS dans les années 80, ce genre de musique est aujourd’hui pratiqué à travers le monde entier et même ici à Montréal, où deux groupes respectés se produisent avec les GUTTER DEMONS et un groupe de morts-vivants délurés qui fait des siennes depuis 2002 à travers le pays, THE BRAINS.

Hell N’ Back est le deuxième album de ce groupe et une première chose qui pourrait en étonné beaucoup c’est le nombre phénoménal de pièces qu’il comprend : vingt-cinq pièces en tout! Ceci s’explique facilement puisque l’album comprend une pièce bonus de teize minutes du groupe en live et l’intégrale de leur premier album No Brain, No Pain. Alors, il s’agit de deux albums pour le prix d’un, toute une aubaine quand même! Du côté des nouvelles chansons, on voit une nette amélioration dans le côté plus accrocheur de celles-ci. La voix de Rene qui rappelle tantôt DANZIG, tantôt le king ELVIS en personne, livre parfaitement les refrains affublés souvent de paroles loufoques avec une délicieuse honnêteté, mais contrairement au premier enregistrement, ceux-ci semblent provenir beaucoup plus de leur côté Rock que de leur côté Punk. On pourrait même souvent croire qu’il s’agit d’un vieux rocker rangé à jamais dans un juke-box de vinyles poussiéreux qui est surgit de sa tombe pour nous chanter comment ça se passe quand on est six pieds sous terre. Mais bon, sur cet opus, le groupe interprète le Psychobilly d’une manière si convaincante tout au long que l’on pourrait le confondre avec une vieille légende comme les . L’instrumental est très solide, les trois acolytes manient contrebasse, guitare et batterie comme de vrais musiciens expérimentés et pas seulement comme de pauvres zombies sans cervelle. La guitare se déchaîne parfois dans des solos intenses au son vieille école qui rappelleront à tous les nostalgiques la belle époque de Johnny Be Goode tandis que contrebasse et batterie la suivent dans une course de la mort en vieux hot-rod noir. Avec des termes plus simples, il n’existerait pas plus belle trame sonore pour votre propre mort.

Il y a d’abord eu THE CRAMPS, puis THE METEORS et encore NEKROMANTIX et aujourd’hui serais-ce le tour de THE BRAINS de Montréal? Hell N’ Back est un album qui fera plaisir tant aux consommateurs inconditionnels de Rockabilly et de Psychobilly qu’aux jeunes punks fougueux. De plus, comme mentionné ci haut, deux albums pour le prix d’un pour un band comme ça, c’est assez génial.

+: Du Psychobilly, c’est toujours amusant, surtout quand c’est bien fait.
-: Du Pyschobilly ça reste du Psychobilly et c’est pas toujours très frais.

Pour les fans de : MISFITS, THE METEORS et NEKROMANTIX.

En savoir plusCritiques les plus récentesLire les commentaires (0)Ajouter un commentaire