Sick On The Bus - Go To Hell (SOS Records)


Auteur: Cath B. (21 janvier 2007)
En magasin le: 13 juin 2006
Cote: 7.5/10

Sept albums en seize années de carrière, voilà de quoi est principalement composé l’âme de SICK ON THE BUS. Leur son a gardé toute la grâce et l’élégance d’origine. Non, sérieusement, les gars de SICK ON THE BUS ne font pas dans la dentelle. Poulains de SOS Records, leur son et leurs textes ne détonnent pas parmi les autres groupes engagés nichant sur le même label, tels THE ADICTS, CONFLICT, TOTAL CHAOS, et autres bêtes du même genre. Ils roulent leur bosse depuis 1990, et ces seize années n’ont pas réussi à éteindre leur souffle. Composé d’anciens membres de groupes comme THE VARUKERS et LEGION OF PARASITES, leur feuille de route compte de très nombreux spectacles partout dans le monde, et même une tournée au Japon en 2001. Leur son reflète très bien l’influence des anciens groupes par lesquels ils sont passés. Un son brut, sale, sauvage et presque primitif. Les premières ébauches du street punk en quelque sorte.

Le genre de son que l’on entend dans un bar crade, avec une grosse et mauvaise bière dans une main, la laisse du chien dans l’autre avec un énorme « slam dance » endiablé devant la scène. Ce genre de punk est en quelque sorte en recrudescence depuis quelques années dans les circuits moins connus des fonds de ruelle. Ils ont tenté avec un certain succès de garder le son d’origine, et ils y sont arrivés. THE CASUALTIES est celui qui en a le plus émergé, mais SICK ON THE BUS devrait les rejoindre sous peu!

C’est rapide, aux accords simples, plaqués de façon implacable, rien à redire sur le son. Si vous aimez le vieux punk cracheur, malpoli et sale, c’est pour vous. La batterie martèle comme une tonne de brique, et le chanteur lance son chant sans grâce ni bonnes manières. Osez!

+ : Le bon vieux son sale et violent d’une époque révolue
– : Les pièces se ressemblent un peu trop

Pour fans de : THE CASUALTIES, THE VARUKERS, THE UNSEEN, CLIT 45

En savoir plusCritiques les plus récentesLire les commentaires (0)Ajouter un commentaire