Big D And The Kids Table - Fluent In Stroll (Side One Dummy Records)


Auteur: Etienne (28 juin 2009)
En magasin le: 07 juillet 2009
Cote: 6/10

Le groupe du Massachusetts revient cette année avec son sixième album, Fluent in Stroll. Tous s’attendent à un ska/punk dansant et plaisant à écouter l’été lors d’une belle journée ensoleillée. Les membres de Big D en ont décidé autrement par contre.

L’album est d’un minimalisme étonnant. Évidemment, personne n’attendait un album révolutionnaire avec des expérimentations sans fin du côté musical, mais personne n’attendait quelque chose d’aussi épuré. Complètement basé sur des rythmes de batterie simple accompagnés de guitares reléguées à l’arrière plan et de cuivres sporadiques, la dernière sortie du septuor laissera plusieurs fans sur leur faim.

L’album se dirige dans une direction que le groupe n’avait jamais vraiment explorée. Une sorte d’hybride entre le ska, le reggae et la pop. Les références à Cake sont faciles lors de certaines chansons, comme Describing The Sky, mais malheureusement peu efficace. Des choristes féminines ont été ajoutées sur quelques pièces et, encore la, on s’éloigne à des lieux de ce que faisait la bande de David McWayne auparavant. Les choristes amènent une ambiance très sixties, j’ai même quelque fois pensé à l’époque Motown en écoutant I,I,I et Fluent In Stroll.

Le changement affecte aussi la façon dont les chansons sont livrées. Souvent, on oscille entre le chant et rap. Ce changement n’affecte pas particulièrement la qualité de l’album, puisque McWayne est efficace dans les deux situations.

Par contre, là où l’album prend encore plus de plomb dans tout son corps c'est sur l’aspect des textes. Très peu variés, ceux-ci renforcent l’impression de minimalisme imposé dans la conception de ce disque. Avec un album minimaliste, on s’attend à quelque chose de court et léger, pourtant l’album est lourd et difficile à écouter en totalité. Pratiquement chacune des chansons semble s’étirer à n’en plus finir, et ici, le manque de variation dans les textes est en grande partie responsable.

On retrouve tout de même quelques chansons réussies, qui ont néanmoins les caractéristiques énoncées auparavant, Not Fucking Around et My Thoughts Take Me Away sont deux exemples que l’expérience n’a pas été faite en vain.

Big D and the Kids Table n’ira probablement pas chercher ses anciens fans avec cet album peut-être réussira-il à séduire un nouveau public, mais la recette n’est pas encore à point, alors cela serait surprenant. Fluent in Stroll sera soit un album de transition ou bien un album d’égarement de la part du groupe.

+: Minimalisme clairement assumé
-: L'album semble interminable

Chanson préférée: Not fucking around

Genre musical: Ska/punk

Pour fans de: CAKE, LESS THAN JAKE,

En savoir plusCritiques les plus récentesLire les commentaires (1)Ajouter un commentaire