Leatherface - Dog Disco (BYO Records)


Auteur: PUNKMEUP (15 septembre 2004)
En magasin le: 16 septembre 2004
Cote: 8.5/10

Leatherface lançait il y a quelques mois Dog Disco, leur tout dernier album sur BYO Records. Le nom est des plus approprié dès qu'on jette un coup d'oeil sur les images de la pochette (un chien des plus colorés si on peut dire). Le son du groupe a toujours été difficile à cerner, il faut écouter leurs albums à bien des reprises avant de pouvoir vraiment dire si on aime ou pas. J'ai connu le groupe grâce au Split Series qu'ils partageaient avec Hot Water Music (en spectacle lundi le 15 novembre, hint hint). Le parrallèle entre les deux groupes n'est d'ailleurs pas long à faire. Leatherface serait plutôt le père que le frère de HWM. Sur cet album, Stubbs nous revient avec sa même voix rauque et profonde, vibrante d'émotion. C'est une des meilleures voix punk que je connaisse. Bien avant que l'album ne sorte, on pouvait downloader Plastic Surgery sur leur site web. C'est à mon avis la meilleure pièce de l'album. Elle est plus douce, mais garde toute la fermeté habituelle du groupe. La nostalgie transperce chaque note de guitare, alors que la voix nous berce docilement. Des pièces comme Hoodlum, qui lance l'album, sont plus dans la tradition punk, mais en gardant ce petit je-ne-sais-quoi. Est-ce leur origine anglaise qui leur procure un style unique, un peu à la manière de ce que l'on trouve à Montréal? La basse se fait plus discrète, laissant toute la place à une batterie précise et efficace. Les textes de Leatherface sont de petits bijoux comme toujours. J'avais déjà tenté de faire une entrevue avec le chanteur, et après avoir passé des heures à trouver les meilleurs questions possibles, les seules réponses que j'ai obtenues sont oui, non et pas du tout. Laissez moi vous dire que ça ne fait pas un excellent article. Mais Stubbs nous livre ici encore un livret rempli de poésie poignante mas gardant tout le temps un côté mystérieux. J'ai mis ci-dessous un extrait de Heed The Ball, exemple de ce qu'est une chanson pour Stubbs. Le côté noir à la début-Alkaline Trio est toujours là, plus fort que jamais après plus de quinze ans à sillonner les routes du monde. Quand j'écoute cet album, je me retrouve comme en haut d'une montagne, à écouter sage qui me montre toute la beauté et la complexité du monde. Leatherface, c'est tout cela.

En savoir plusCritiques les plus récentesLire les commentaires (0)Ajouter un commentaire