Sunny Day Real Estate - Diary/Sunny Day Real Estate (Sub Pop)


Auteur: Max W. (20 septembre 2009)
En magasin le: 15 septembre 2009
Cote: 9/10


Il n’est pas rare que des groupes défunts décident quelques années plus tard de se reformer ou de relancer certains de leurs albums sur le marché. C’est donc pour appuyer une réunion en vue d’une tournée prévue pour l’automne 2009 que la formation légendaire SUNNY DAY REAL ESTATE réédite ses deux premiers albums, les seuls albums de la formation qui sont signés Sub Pop soit: Diary et Sunny Day Real Estate (mieux connu sous les sobriquets de LP2 ou « l’album rose »). Pour améliorer le tout, la formation a décidé d’y ajouter quelques titres inédits, des explications écrites et de « remasteriser » ces albums. Or, si le groupe connaissait un succès limité et quelques discordes internes à l’époque, SUNNY DAY REAL ESTATE demeure aujourd’hui dans les annales musicales pour sa contribution à un nouveau son émergent qui a influencé le rock moderne.

Formé en 1992 (d’abord sous le nom de EMPTY SET) à Seattle, SUNNY DAY REAL ESTATE provient de la scène grunge, émergente à l’époque. Il évoluait dans un milieu composé de PEARL JAM , SHUDDER TO THINK et NIRVANA. Le groupe était composé de Jeremy Enigk (voix et guitare), de Dan Hoerner (guitare), Nate Mendel (basse) et de William Goldsmith (drums). Notons que ces deux derniers rejoindront cependant le fameux groupe de Dave Grohl FOO FIGHTERS. SDRE arrivait toutefois avec un petit cachet nouveau, se situant entre un son dynamique et planant.

Malgré un enregistrement sonore ordinaire et une voix parfois encore timide, l’expression mélodique et les intonations du chanteur Jeremy Enigk se démarquait déjà dans Diary qui sortait en 1994. Puis, notons également une nouveauté dans les riffs de guitares et dans la façon dont les chansons étaient construites. Ainsi, SDRE était un mélange entre le rock des années 70 et le grunge et le softcore/indierock des années 90. Les excellentes chansons In Circles et Seven (pour lesquelles il existe un vidéoclip) qui se retrouvent sur Diary démontrent cet aspect innovateur.

Malgré le peu de temps de préparation pour la sortie du second album « LP2 », qui paraissait en 1995, certaines pièces présentent les prémisses du son « emo », post-rock et indierock des années 2000. La première pièce de l’album intitulée Friday ainsi que J’Nuh demeurent des chansons qui prévoient l’émergence d’un nouveau style musical.

Le groupe allait s’éteindre peu de temps après la parution de leur quatrième album Rising Tide en 2000. Certains membres se retrouveront peu de temps après pour former, le temps de deux EP et d’un album, THE FIRE THEFT . Puis, Enigk entame rapidement une carrière solo. D’ailleurs, celle-ci a débuté alors que le groupe était toujours existant.

Il reste que les deux premiers albums de SUNNY DAY REAL ESTATE sont devenus des classiques aujourd’hui; non pas par leur sonorité, mais pour la direction prise par la formation. Ces rééditions sont donc une chance unique pour tout amateur de musique de mettre la main sur deux petits bijoux. Heureusement, certains fans auront la chance de les voir en spectacle puisque SDRE a profité d’une pause de la formation FOO FIGHTERS pour faire une tournée mondiale.


+: Pionnier d'un nouveau genre
-: Un groupe qui était encore à ses débuts

Chanson préférée: In Circle

Genre musical: Post-rock, emo, indie rock

Pour fans de: FOO FIGTHERS, SHUDDER TO THINK, JIMMY EAT WORLD, MINERAL

En savoir plusCritiques les plus récentesLire les commentaires (0)Ajouter un commentaire