Citizen Fish/ Leftover Crack - Deadline (Fat Wreck Chords)


Auteur: Julien (14 mars 2007)
En magasin le: 06 mars 2006
Cote: 8/10

Les groupes engagés qui produisent une musique de qualité se font de plus en plus rare en ces jours où certaines formations sont la saveur du mois et tombent dans l’oubli après seulement quelques semaines du à un manque de profondeur flagrant. Heureusement pour nous, il y a des bands qui continuent à brandir la flamme d’une musique engagée et pleine de sens, et parmi ceux-là, on retrouve CITIZEN FISH et LEFTOVER CRACK. Les premiers nous proviennent du Royaume-Uni et présentent un ska/punk de la vielle école depuis maintenant 1989 tandis que LEFTOVER CRACK nous offre un ska/punk très agressif qui plaît aussi très bien aux fans de la vieille école. Bref, deux groupes qui font de la musique parce qu’ils aiment passer de nombreuses heures en studio pour enregistrer des pièces et se promener partout dans le monde dans une petite van pour donner des spectacles devant des fans déchaînés, ce qui va à l’encontre de bien des mentalités que l’on peut voir depuis quelques années avec l’apparition des groupes préfabriqués qui se retrouvent avec des compagnies de disques majeures à leur premier album sans même avoir fait un spectacle auparavant.

Deadline débute donc avec la contribution de CITIZEN FISH qui place sur la table sept nouvelles chansons pour le plaisir de tous. C’est après plus de cinq ans d’inactivité du côté de la production de disque que la formation nous revient avec la bonne vieille formule avec laquelle elle a bâtie sa réputation, c’est-à-dire du ska/punk très inspiré avec des paroles qui poussent à réflexion et un son très brute. Il est très intéressant de jeter un coup d’œil aux paroles puisque ça nous fait apprécier beaucoup plus la musique grâce à leur profondeur, et du même coup, on découvre le monde de CITIZEN FISH. Un monde où le plaisir de jouer de la musique et l’importance de passer un message prédominent, et ce message, il le passe par une musique tirée des racines du punk. Cet élément se fait sentir dès la première note grâce à un enregistrement très sec et sans superflu, ce qui rend des compositions tels que Working On, Join The Dots et Money très alléchantes. Cependant, il est certain que ce son est beaucoup moins accessible que la musique ska/punk des dernières années et il est assuré que beaucoup d’entre-vous trouveront le tout très difficile à apprivoiser. Vous êtes maintenant avertis!

Depuis la sortie de Fuck World Trade au mois d’août 2004, on ne pouvait qu’être impatient d’entendre du nouveau matériel de la part de LEFTOVER CRACK. L’attente en a certainement valu la peine puisque le groupe a enregistré de l’excellent matériel pour ce split. Le band est, selon plusieurs, celui qui a réussi à faire un heureux mélange de la musique ska/punk de la vieille et nouvelle école. La rapidité, la présentation ainsi que la qualité musicale de chacun des instruments représentent très bien ce qui se fait dans le domaine présentement tandis que le son, la voix et l’attitude collent très bien au style qu’adopte CITIZEN FISH par exemple. Ce mélange est tout simplement parfait et nous embarque dans le bateau LEFTOVER CRACK très rapidement. Des pièces comme Baby Punchers, Genocidal Tendencies et Supermarket Song nous rappellent assez rapidement pourquoi le ska/punk tient une place si importante dans nos cœurs. C’est tellement entraînant que vous n’aurez pas le choix de chanter haut et fort et d’y aller d’un peu de air guitar et ce, même si vous vous trouvez dans un endroit public!

En somme, un album qui se tient très bien et qui va pas mal à l’encontre de ce qui sort sur le marché présentement, ce qui est une raison de plus pour vous le procurer. Les fans des deux groupes ne devraient pas hésiter une seconde et mettre la main sur ce split. Tandis que ceux qui écoutent du ska/punk et ne connaissent pas les bands devrait profiter de cette occasion pour faire de belles découvertes.

+ : Deux styles qui se complètent bien
- : LEFTOVER CRACK vole un peu la vedette

Pour fans de : CHOKING VICTIM, OPERATION IVY, AGAINST ALL AUTHORITY

En savoir plusCritiques les plus récentesLire les commentaires (0)Ajouter un commentaire