Arseniq 33 - Courtepointes (Indépendant)


Auteur: Julien (24 novembre 2005)
En magasin le: 15 février 2005
Cote: 7.8/10

ARSENIQ 33 est un groupe de joyeux lurons. Ils sont de retour avec un nouvel album qui s’intitule Courtepointes. Cette parution est maintenant la troisième du groupe avec l’étiquette de disques Indica Records après Y’a Des Limites À Faire Dur(1999) et Tranquillement, Les Tranquillisants paru en 2001. Le band est maintenant connu de tous après les nombreux spectacles qu’ils ont donnés un peu partout au Québec. L’avantage pour ARSENIQ 33, c’est qu’en se costumant avec des habits jaunes lorsqu’ils performent, on a tendance à toujours se rappeler d’eux! J’ai toujours trouvé le groupe sympathique avec leurs déguisements et leurs paroles loufoques, sans toutefois y porter une grande attention. C’est donc avec un grand plaisir que j’ai écouté Courtepointes.

Le style de la formation est assez difficile à décrire, mais on peut dire qu’il oscille entre le punk, le ska, le reggae et le métal. Comme on peut le voir, c’est assez large comme éventail, ce qui rend l’album très intéressant. À chaque chanson, l’auditeur ne sait pas vraiment à quoi s’attendre et il se fait rarement présenter la même recette. Les paroles du band nous transportent dans un autre monde, c’est-à-dire celui d’ARSENIQ 33!!! Parfois on a l’impression d’être assis près du feu et de se faire raconter une histoire, tandis qu’à d’autres moments on a droit aux opinions du groupe sur des sujets chauds de la société. On se fait balancer de tout bord tout coté lorsqu’on écoute cet album, ce que j’ai très apprécié. Mes pièces favorites sont Assemblée De Cuisine, Boîte À Malle et Ça Va. Cette dernière se démarque vraiment du lot puisque c’est un interlude rythmé avec des cuivres très accrocheurs et une touche d’humour très attachante. Vraiment, de loin ma chanson préférée de l’album.
Cependant, tout n’est pas parfait sur Courtepointes. À certaines occasions, nous avons l’impression de perdre le fil. Il est excellent de varier ses styles, mais parfois le groupe pousse peut-être un peu trop dans quelques chansons, ce qui rend l’écoute de certaines parties de l’album un peu lourde à l’oreille. De plus, la pochette n’est pas nécessairement ce qui est de plus attirant, mais ce détail reste secondaire et n’affecte aucunement le contenu de l’album.

Certes, Courtepointes est un disque intelligent qui représente très bien l’esprit festif du band. Fans de punk québécois, sautez sur l’occasion et gâtez-vous!

En savoir plusCritiques les plus récentesLire les commentaires (0)Ajouter un commentaire