Hollow Ground - Cold Reality (Organized Crime Records)


Auteur: Cath (02 juillet 2006)
En magasin le: 01 février 2005
Cote: 8/10

C’est toujours intéressant d'avoir la chance de discuter avec des groupes qu’on aime bien et de les entendre parler d’autres formations qu’eux jugent d’intérêt. Jeremy Heibert de COMEBACK KID nous avait suggéré à deux reprises de prendre la peine de découvrir un groupe originaire de leur berceau de Winnipeg appellé HOLLOW GROUND. Formé en 2003 et repêché par le label Organized Crime de Chicago après deux démos, voici que le premier sept pouce du groupe voit le jour en format CD.

Sans pouvoir avancer qu’on a droit à quelque chose de purement révolutionnaire, on peut pourtant affirmer que les six compos de Cold Reality s’approchent de ce qui se fait de plus solide dans le genre. Les parties mélodiques s'enchaînent à des breakdowns qui semblent toujours rangés au bon endroit, et le mix de John Paul Peters - qui place les guitares bien à l’avant plan - fait en sorte que le groupe bénéficie d’un son lourd tout en restant homogène. HOLLOW GROUND font un hardcore brutal et très appréciable, rempli de subtilités mélodiques comme celles auxquelles GOOD RIDDANCE nous ont habitué au fil des ans, et qui plaîra sans doute aux adeptes de TERROR, CASEY JONES ou COMEBACK KID.

Suivant la tendance établie par une proportion monumentale de formations de leur lignée musicale, HOLLOW GROUND sont l’ incarnation d’une riposte dirigée vers ce monde cruel dans lequel nous faisons notre bout de chemin. Musicalement, ça reste attrayant – rien de très nouveau, mais tout de même très bien exécuté. Au niveau des paroles, par contre… Trahison, incertitude, liens de confiance brisés, sentiment d’être en marge de la société, etc. etc. – désolée les gars, mais on a tous entendus ces homélies des centaines de fois. Les rimes simples sont souvent forcées, et la facture est quand même très impersonnelle, reste que le message véhiculé demeure optimiste. Même le design de la pochette reste dans la pure et dure tradition du genre – propre, sobre, noir et blanc, très low profile... bref, un léger manque d'innovation à ce niveau là également.

Somme toute, HOLLOW GROUND demeure à mes yeux un groupe qui n’a peut-être pas encore trouvé son sillon personnel dans le vaste champ de bands qui font partie de la même famille, mais qui démontre déjà énormément de potentiel et de talent. Ce petit EP qui n'a l'air de rien risque d'en surprendre plusieurs.

En savoir plusCritiques les plus récentesLire les commentaires (0)Ajouter un commentaire