Greg Graffin - Cold As The Clay (Anti)


Auteur: Julien (12 septembre 2006)
En magasin le: 11 juillet 2006
Cote: 8/10

Qui ne connaît pas GREG GRAFFIN, le chanteur de BAD RELIGION et aussi un des hommes les plus charismatiques de la scène punk rock. Tout le monde l’adore pour son grand apport à la scène depuis maintenant plus de vingt-cinq ans, mais peu de gens savent que le docteur Graffin ( et oui, il possède bel et bien un doctorat) s’adonnait à une carrière solo totalement différente de BAD RELIGION. Il nous présente donc cette année Cold As The Clay, un album sur lequel il a travaillé très fort et qu’il est fier de présenter à ses plus fidèles fans. Mais la grande question qui trotte dans nos têtes est la suivante : à quel genre de musique devons-nous nous attendre de la part de ce cher monsieur Graffin?

Premièrement, on doit tout de suite se retirer l’idée de la tête qu’on aura droit à quelque chose qui se situe dans la même veine que BAD RELIGION, puisque monsieur Graffin se dirige dans un pôle complètement opposé. Oubliez les guitares électriques pesantes, la batterie plus rapide que l’éclair et une basse hallucinante, et faites plutôt place à une guitare acoustique et un banjo! Vous avez bien lu, on parle d’un changement assez radical. Greg a été influencé par plusieurs styles de musique lorsqu’il était plus jeune et il se devait de faire partager cette passion pour la musique qui l’habite depuis l’âge de quatre ans. Il retourne donc à ses racines pour nous présenter une collection de pièces qu’il aime bien désigner comme du « Old Timey American Folk ». Ce sont donc des pièces relaxantes, avec une bonne guitare acoustique et un banjo assez présent qui nous transporte dans une ambiance américaine que nous avons connu seulement par le biais de films. On remarque très évidemment comment on adore la voix de monsieur Graffin lorsqu’il touche à quelque chose de très différent de BAD RELIGION, ce qui prouve qu’il est un homme talentueux musicalement.

Il est certain qu’il s’est entouré d’une solide équipe pour la réalisation de ce projet. Avec THE WEAKERTHANS derrière lui et monsieur Brett Gurewitz à la production, il est difficile de rater son coup. En effet, la production est parfaite et nous transmet très bien l’émotion que Graffin ressent à nous chanter des pièces qui semblent lui tenir à cœur. Don’t Be Afraid To Run, Talk About Suffering et Rebel’s Goodbye sont les meilleurs exemples de cet élément. L’atmosphère que dégage Cold As The Clay est vraiment spécial, unique et innovateur, ce qui rend l’écoute très chaleureuse.

On sent que Greg s’amuse et qu’il avait besoin de cet album pour lui permettre de continuer à écrire de la musique, alors pourquoi pas? On nous sort de notre petit confort habituel pour découvrir un style musical plus ou moins connu de tous, ce qui représente, pour les fans de musique, un grand plus.

+ : la découverte d’un style musical intéressant

- : difficile d’accès pour plusieurs

Pour les fans de : THE WEAKERTHANS, JOHNNY CASH

En savoir plusCritiques les plus récentesLire les commentaires (0)Ajouter un commentaire